Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Le Raja en ébullition : Ziyate démissionnaire, le comité réfractaire !


Rédigé par A.KITABRI le Lundi 16 Novembre 2020



Ziyate lance une bombe !
Le président du Raja a lancé une bombe dimanche. D'abord, il avait convoqué son bureau exécutif à une réunion d'urgence sans en préciser l'ordre du jour. Une réunion qui s'est déroulée en visioconférence.
Avançant des raisons d'ordre personnel, il a annoncé à son auditoire lors de cette réunion à distance sa décision de démissionner.
 
Le comité pris de surprise !
Surpris du fait que la réunion n'était pas en présentiel, les membres du comité avaient du mal à gérer la situation. Ziyate décidé à jeter l'éponge, les membres n'arrivaient pas à l'en dissuader. La seule concession qu'il était prêt à faire : gérer les affaires du club jusqu'à l'organisation d'une A.G.
Toutefois, le comité exécutif du Raja a refusé de valider la démission de son président. L'affaire est restée en suspens.
 
Le facteur déclencheur !
Les raisons personnelles sont souvent des propos relevant du langage diplomatique. En fait, le facteur déclencheur est la gestion de la situation de la direction technique de l'équipe « A ». Le fait de maintenir Sellami ne fait pas l'unanimité. Ziyate en est pour. Il considère que Sellami a fait du bon travail et que les résultats plaident en sa faveur. Les anti-Sellami lui reprochent la gestion de ses matchs avançant des erreurs de coaching et un manque de prise d'initiatives dont le prix aurait pu être la perte du titre sans les performances individuelles surtout de Hafidi et Rahimi.
 
Ziyate et son projet vont de pair !
Ziyate en brandissant la démission cherche l'adhésion du bureau exécutif à son projet dont Sellami est la pièce maîtresse. Il considère que si les conditions ne le permettent plus, il préfère céder son poste à un  nouveau meneur pour un nouveau projet. Il estime que les intérêts du Raja sont au-dessus et que du moment qu'il n'y a plus de consensus autour de son projet, il préfère passer la main. Affaire à suivre…