L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Le PP parie sur le poids de la monarchie espagnole pour consolider les relations avec le Maroc


Rédigé par L'Opinion Vendredi 21 Juillet 2023

Le Parti Populaire espagnol, qui ambitionne de reconquérir le pouvoir à l'issue des élections législatives anticipées, appelle à s'appuyer davantage sur la monarchie espagnole pour consolider les relations avec le Maroc. Détails.



Javier Celaya, candidat du Parti populaire aux élections législatives.
Javier Celaya, candidat du Parti populaire aux élections législatives.
 
Peu de temps nous sépare des élections législatives anticipées en Espagne. À deux jours du scrutin, le Maroc continue de s’imposer dans le débat politique en pleine campagne électorale. En plus des chefs des partis qui se disputent la majorité au Parlement, les candidats aux sièges parlementaires ne manquent pas, à leur tour, d’évoquer le Maroc dans leurs discours. Le candidat au Congrès du Parti Populaire dans le préside de Sebta, Javier Celaya, a fait part de son souhait de voir les relations avec le Maroc progresser en cas d’arrivée de son parti au pouvoir.
 
Le candidat a appelé à donner plus d’importance à la monarchie espagnole, vue son poids symbolique, dans le rapprochement et la consolidation des relations avec le Maroc. « Avec le Maroc, nous espérons qu’avec un futur gouvernement PP, de bonnes relations avec le pays voisin seront rétablies et réaliseront cette promesse d’ouvrir les douanes commerciales de Tarajal bien que nous ne sachions pas ce que Pedro Sánchez a laissé d’accord », a-t-il indiqué dans une déclaration relayée par Europa Press
 
En réalité, le candidat conservateur parie sur le poids des relations entre les Chefs d’Etat des deux pays afin de résoudre les dossiers en stand-by tels que la réouverture des douances commerciales à Sebta et Melilia qui n’ont pas encore rouvert leurs portes bien que la date initiale ait été prévue en janvier dernier. Le Parti populaire a beaucoup reproché au Chef du gouvernement sortant, Pedro Sanchez, de n’avoir pas consenti assez d’efforts pour assurer le redémarrage des douanes.
 
« Au PP, nous sommes fiers de notre roi et de son rôle important en tant que chef de l’Etat dans la représentation institutionnelle extérieure de notre pays, particulièrement décisif avec les pays arabes », a ajouté Celaya.
 
Rappelons que le leader du Parti populaire, Alberto Nunez Féijo, a de fortes chances de succéder à Pedro Sanchez à la tête de la Moncloa (siège du Premier ministre). Ce dernier s’est montré très ambivalent dans ses déclarations sur le Maroc. Bien qu’il se soit dit déterminé à avoir de bonnes relations avec le Royaume, il s’est montré très critique du soutien de Pedro Sanchez au plan d’autonomie pour le Sahara.
 








🔴 Top News