Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le Comité exécutif du PI fustige la résignation du gouvernement


Rédigé par Anass Machloukh le Mercredi 9 Septembre 2020

Le Comité exécutif du Parti de l’Istiqlal a réitéré sa ferme réprobation de la gestion hasardeuse de la Covid-19 par l’Exécutif qui succombe à une crise qui le dépasse.



Le Comité exécutif du Parti de l’Istiqlal a tenu, mardi 8 septembre, sa réunion hebdomadaire sous la présidence du Secrétaire Général, M. Nizar Baraka, qui a fait un décryptage de la situation actuelle du pays, marquée par une aggravation de la crise sanitaire et des difficultés socio-économiques. D’autres sujets ont été à l’ordre du jour, à savoir la médiation marocaine dans la crise libyenne et les efforts du Maroc en matière de coopération internationale dans la lutte contre la Covid-19.

Au début des discussions, le Comité exécutif a salué l’initiative marocaine d’accueillir le dialogue inter-libyen afin de trouver une solution politique au conflit qui dure depuis 2015. Cette initiative, qui bénéficie du soutien des Nations-Unies et de l’Union Africaine, va certainement préparer les conditions adéquates pour parvenir à une entente durable entre les parties antagonistes, estime le Comité.

Concernant les efforts de lutte contre la Covid-19, le Parti de l’Istiqlal a loué l’initiative royale ayant amorcé une coopération avec la république populaire de Chine en matière d’essais cliniques. Ceci permettra de doter le Maroc d’un vaccin anti-Covid dans les plus brefs délais. Il s’est particulièrement félicité de la vision stratégique de SM le Roi dans le contexte de la pandémie qui ambitionne d’insérer davantage le Maroc dans l’économie mondiale.

En revanche, le Comité exécutif a exprimé sa consternation quant à l’attitude du gouvernement dans sa gestion de la crise sanitaire, lequel fait preuve de résignation face à la pandémie après les récentes décisions relatives à la rentrée scolaire et au retour aux mesures restrictives de déplacement dans plusieurs villes. Le gouvernement avait annoncé, dimanche 6 septembre, la fermeture de la métropole Casablanca avec un couvre-feu entre 22H et 5H du matin. Les établissements scolaires ont basculé immédiatement à l’enseignement à distance, ce qui a été le cas dans plusieurs villes du Royaume. Ainsi, l’ambivalence des décisions relatives à la rentrée scolaire et à la crise sanitaire donne l’impression que l’Exécutif ne fait que s’adapter à la crise sans lutter contre ses effets délétères. Or, ceci ne peut que compromettre la crédibilité de l’Exécutif aux yeux des citoyens et anéantir le reste de confiance dont il dispose auprès d’eux, juge le Comité.

In fine, le Comité s’est réjoui de l’engagement sérieux et rigoureux de toutes les organisations parallèles du parti dans l’effort national de lutte contre la pandémie de la Covid-19 à travers la sensibilisation des citoyens, conformément aux orientations royales contenues dans le discours du 20 août.