Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Le Boston Consulting Group annonce son partenariat avec la COP26


Rédigé par N.L le Jeudi 29 Avril 2021

Sélectionné comme Partenaire Conseil de la Conférence de l’ONU sur le changement climatique de 2021, le BCG accélère ses efforts en faveur du climat à l’approche du sommet qui se tiendra à Glasgow.




 
Le Boston Consulting Group (BCG) développe ses capacités dans le domaine du climat et de la durabilité en transformant son actuel Center for Climate Action en un BCG Center for Climate & Sustainability mondial, rassemblant plus de 550 experts au sein du cabinet. Ce changement coïncide avec l’annonce de la nomination du BCG comme Partenaire Conseil de la 26e Conférence des Parties des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26).
 
Dans cet élan, le BCG constitue des équipes pour son Center for Climate & Sustainability dans ses bureaux à travers le monde. Celles-ci porteront une expertise sur l’ensemble des sujets de la durabilité, notamment la décarbonation, l’innovation climatique, le financement de la transition, la biodiversité, la gestion des déchets, l’économie circulaire, l’agriculture durable, la gestion de l’eau, ainsi que sur d’autres thèmes environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) cruciaux pour tous les secteurs.

La mise en place d’un nouveau Center for Climate and Sustainability

Ce nouveau développement s’appuie sur le Center for Climate Action du BCG lancé en 2019. Initialement axé sur les secteurs de l’énergie et des biens industriels, celui-ci a élargi son champ d’action et a travaillé avec plus de 300 clients dans le cadre de 750 projets liés au climat depuis sa création, et ce dans de nombreux secteurs.
 
Cette évolution fait suite aux engagements pris par le BCG en septembre dernier : le cabinet avait alors annoncé son objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2030, en réduisant son empreinte carbone et en éliminant les émissions résiduelles de façon permanente par l’intermédiaire de solutions naturelles (nature based solutions) et technologiques. Il s’est également engagé à investir 400 millions de dollars dans les dix prochaines années dans des projets sur l’action climatique et environnementale au sein des gouvernements, des entreprises, des ONG et des coalitions.
 
Des études du BCG ont montré que 70 à 80 % des objectifs de l’Accord de Paris étaient réalisables par le biais de technologies existantes, et que la décarbonation totale des principales chaînes d’approvisionnement du monde entraînerait une augmentation du coût pour le consommateur de seulement 1 à 4 %.

Cinquante pour cent de notre économie mondiale dépend directement de la nature, et un investissement de 100 à 150 mille milliards de dollars sera nécessaire dans les trois prochaines décennies pour financer la transition vers la décarbonation et la transformation des entreprises et des secteurs, et contribuer ainsi à la protection de la planète. 

Le BCG nommé Partenaire Conseil de la COP26
 
Le sommet de la COP26, organisé par le Royaume-Uni à Glasgow en novembre prochain, réunira les pays signataires afin d’accélérer les initiatives visant à atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique.
 
Le rôle de Partenaire Conseil du BCG vient compléter ses autres contributions à l’organisation de l’agenda climatique mondial par l’intermédiaire de partenariats avec le Forum Economique Mondial (WEF), le WWF (Fonds Mondial pour la Nature), TED Countdown, l’Initiative Science Based Targets (SBTi) et le Carbon Disclosure Project (CDP).
 
« Nous sommes à un moment crucial de la lutte contre les changements climatiques et il est absolument urgent de trouver une voie vers la neutralité carbone. Si l’on veut éviter des dommages irréversibles, il est essentiel de diviser par deux les émissions mondiales d’ici 2030 afin de rester dans la trajectoire de l’Accord de Paris, et d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Ce n’est pas simple, mais il s’agit pour les entreprises d’un impératif comme d’une opportunité de développer des avantages compétitifs durables.

La COP26 représente un tournant dans la dynamique mondiale pour que les entreprises, les gouvernements, et la société prennent des mesures décisives, et nous sommes honorés de pouvoir y contribuer », a affirmé Rich Lesser, le PDG du BCG.
 
Le président de la COP26, Alok Sharma, pour sa part s’est félicité d’accueillir le Boston Consulting Group comme partenaire de la COP26. En s’engageant à atteindre la neutralité carbone et en définissant des objectifs fondés sur la science pour y parvenir, le BCG rejoint le nombre croissant d’entreprises qui ont décidé de réduire leur impact environnemental et d’agir pour la décarbonation. Je suis impatient de travailler avec le BCG dans les mois à venir, alors que nous poursuivons nos progrès en amont de la COP26 ».