Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Lancement d’une application mobile pour contrôler les trajets

DGSN


Rédigé par Kenza AZIOUZI le Mercredi 22 Avril 2020

Les indisciplinés auront de plus en plus du mal à effectuer des mouvements inutiles. Désormais, ils seront accompagnés, mais de loin.



La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a lancé tout récemment, une application mobile qui permet aux agents de sûreté à différents barrages de contrôle dans les villes de Rabat, Salé et Témara de contrôler et de suivre les mouvements des citoyens.

Limiter les mouvements inutiles

La mise en place de cette application innovante s’inscrit dans le cadre de la mobilisation par la DGSN de moyens technologiques modernes pour appuyer le travail de l’agent de sûreté sur le terrain et lui permettre d’accomplir son mission dans la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus.

Développée par une équipe composée d’ingénieurs et de techniciens relevant de la direction des systèmes d’information et de communication à la DGSN, cette application contribuera à limiter les mouvements inutiles des citoyens et à contrôler les contrevenants à l’état d’urgence sanitaire.

À cet égard, le commissaire de police chef de l’arrondissement de Hassan dans la zone d’Agdal-Hassan-Ryad, Aziz Alratmaoui, a indiqué que « cette application mobile permettra au personnel de la police de s’informer sur les barrages de contrôle par lesquels le citoyen est passé, facilitant ainsi le processus de suivi de ses mouvements ».

L’application offre la possibilité de déterminer les déplacements qui constituent une violation de l’état d’urgence sanitaire, et par conséquent de prendre les mesures juridiques nécessaires contre les contrevenants.

Pour sa part, le commissaire de police chef de la filière de développement d’applications pour smartphones à la direction des systèmes d’information et de communication, Anas Bouklan, a souligné que cette application a été lancée dans un premier temps au niveau des villes de Rabat, Salé et Témara et sera généralisée ultérieurement au niveau national.

2.993 personnes interpellés au cours des dernières 24h

Par ailleurs, les opérations sécuritaires menées pour imposer l’état d’urgence sanitaire ont permis l’interpellation, au cours des dernières 24h du 21 mars, de 2.993 personnes.

Quelques 1.697 ont été placées en garde à vue à la disposition des enquêtes préliminaires ordonnées par les parquets compétents, pendant que les autres ont été soumises aux procédures d’investigation, de pointage et de vérification d’identité, indique lundi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Au total, 50.136 personnes ont été interpellées au niveau de l’ensemble des villes du Royaume, dont 27.172 ont été déférées devant les parquets compétents après la procédure de la garde à vue, précise la DGSN dans un communiqué.

Kenza Aziouzi