L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

La tribu des Tsouls : Pour le développement économique et l’émancipation des femmes


Rédigé par Hiba Chaker le Vendredi 8 Avril 2022

Le projet SYNERGIE est une collaboration pédagogique prometteuse entre les étudiants en Design de l’école ART’COM SUP Maroc et les étudiants du département des Arts Appliqués (section arts graphiques) de la Haute école provinciale de HAINAUT - CONDORCET (Belgique). Au cœur de cette collaboration se trouvent les potières. Les étudiants ont mis en œuvre leurs acquis pour promouvoir l’artisanat des potières marocaines, à travers une campagne de communication 360º adaptée à leurs besoins spécifiques en tenant compte du facteur local.



La première phase a débuté  le lundi 14 mars à Rabat, celle-ci s’est étalée sur une semaine.
Accompagnés, et suivis par des représentants académiques et experts marocains et belges, les 24 étudiants (12 d’ Art’Com Sup et 12 des arts graphiques de Condorcet) se sont imprégnés des réalités liées à l’artisanat local comme levier d’émancipation économique, ainsi que de la condition féminine à travers une visite de terrain. C’est dans la tribu des Tsoul (région de Beni Foughal) que cette visite fut organisée, reçus dans leur habitation personnelle ce fut l’occasion d’échanger avec les femmes potières et de découvrir leur artisanat au plus proche. L’équipe SYNERGIE fut accompagnée par Monsieur Hammad Berrada, auteur et historien, spécialiste de la poterie féminine marocaine.
 
Ce projet SYNERGIE est l’occasion pour les 24 étudiants des deux écoles, d’acquérir des compétences clés dans l’exercice du métier de « graphic designer », de découvrir ou redécouvrir un héritage culturel, de saisir l’incidence de l’art dans le domaine économique, d’agir sur la revalorisation de cet artisanat en contribuant à développer « une identité visuelle » tout en s’engageant dans un processus citoyen pour une société qui se plus égalitaire.
 
 
 
 
 
Au bout de la semaine les 6 groupes (composés de 2 marocains et de 2 belges) ont présenté leur axe de communication. Durant les semaines qui séparent le départ de l’équipe belge, et l'arrivée de l’équipe d’ Art’Com Sup au mois de mai (4 au 10 mai) en Belgique, les participants des deux écoles continuent de développer leur axe de communication en fonction des choix opérés durant la semaine de travail sur Rabat.
 
Le fruit de cette collaboration sera présenté durant une journée de sensibilisation 
autour de l’artisanat en regards croisés nord et sud organisé en Belgique, et plus particulièrement à Mons, à la Maison du Design le 6 mai 2002.
 
Collaboration à suivre !