Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Web zone

La pubalgie : Quel traitement ?

Santé


Rédigé par Zakaria CHIHAB le Dimanche 13 Décembre 2020



Particulièrement fréquente chez les sportifs, la pubalgie associée à des douleurs au niveau du pubis touche aussi les femmes pendant la grossesse. La pubalgie caractérise une douleur ressentie au niveau de la région pubienne. Elle est due à une faiblesse de la paroi abdominale de l’aine. Le déséquilibre qui existe entre les abdominaux, trop faibles et les adducteurs trop puissants, provoque alors un cisaillement au niveau du pubis, au carrefour entre ces deux muscles.

La pubalgie peut se développer aux dépens des muscles de la région pubienne, notamment chez les personnes soumises à un entraînement intensif quotidien. Elle se manifeste par une douleur localisée dans la région du pubis, de l’aine, du bas de l’abdomen et pouvant irradiée vers le bassin, et le pli inguinale. La douleur est augmentée par l’activité physique chez les athlètes pratiquant des sports de pivots et les athlètes nécessitant une fréquence élevée d’accélération et des décélérations. Un autre symptôme : une contracture ou une tension est palpable à l’intersection des adducteurs ou des muscles grands droits de l’abdomen. La douleur est déclenchée par une adduction de la hanche.

Le traitement kinésithérapie d’une pubalgie se déroule en plusieurs étapes. La rééducation et la reprise du sport après une pubalgie s’effectue en complément du repos, en effet elle doit permettre, non seulement grâce à l’électro-physiothérapie :
•Le renforcement des obliques transverse et abdominaux
 •Un travail des adducteurs et des psoas

Zakaria CHIHAB, Kinésithérapeute -Physiothérapeute