Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

La menace des nouvelles drogues plane sur les jeunes

Rapport annuel de l’OICS


Rédigé par Hajar LEBAB le Mardi 3 Mars 2020

Le rapport de l’OICS met l’accent sur l’usage des substances psychoactives consommées par les nouvelles générations.



La menace des nouvelles drogues plane sur les jeunes
L’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) a rendu public son rapport annuel pour 2019. L’instance se propose d’aider les gouvernements à assurer la disponibilité des substances placées sous contrôle qui sont destinées à des fins médicinales et scientifiques tout en empêchant le détournement vers les circuits illicites. Le rapport évoque également les problèmes inédits qui se posent en matière de santé publique avec l’apparition de nouvelles substances psychoactives, d’opioïdes synthétiques à usage non médical et de précurseurs non soumis à contrôle.

Cette année, le vice-président marocain de l’OICS, le Pr Jalal Toufik, a exposé le chapitre thématique du rapport, consacré aux jeunes et intitulé « Améliorer les services de prévention et de traitement de l’usage de substances destinés aux jeunes ».

Psychoactives chez les jeunes: des effets plus prononcés

Le rapport a mis l’accent sur la situation en matière de contrôle des drogues dans le monde, tout en mettant l’accent sur les jeunes. Dans ce sens, plusieurs recommandations ont été émises dans le but d’aider les Etats à prendre des mesures efficaces face aux problèmes liés à la drogue, toujours dans le respect des règles et des normes internationales relatives aux Droits de l’Homme.

Le rapport annuel de l’OICS a souligné l’importance de mettre l’accent sur l’usage de substances psychoactives chez les jeunes. La catégorie concernée étant celle des 15 à 24 ans. «L’OICS insiste sur le fait que les substances psychoactives ont, chez les jeunes, des effets différents et plus prononcés que chez les adultes», alerte le Pr Toufik, évoquant ainsi leur développement physiologique, psychologique et social.

Les drogues psychoactives sont des substances qui agissent principalement sur l’état du système nerveux central en y modifiant certains processus biochimiques et physiologiques cérébraux. En dehors de certaines métham-phétamines comme le MDMA (principe actif de l’Ecstasy), on ne voit pas encore, au Maroc, tous les produits synthétiques qui circulent aujourd’hui dans le monde.

Les causes demeurent complexes

Dans ce sens, le rapport signale que les jeunes sont particulièrement vulnérables aux effets à long terme de ces substances.

C’est l’âge de la première prise qui constitue un sujet de préoccupation majeur, puisque les travaux de recherche placés sous les auspices de l’OICS indiquent que plus la consommation commence tôt, plus le risque de présenter à l’âge adulte un trouble lié à cette pratique est important.

Par rapport aux causes et épidémiologie de l’usage de substances psychoactives chez les jeunes, le rapport explique que les voies qui conduisent cette catégorie de la population à consommer des substances et de développer des troubles liés à cet usage sont très complexes. La personnalité, le manque de discernement, l’approbation sociale, la disponibilité de substances et l’absence de sensibilisation contribuent aux risques que présente la première prise pour les enfants et les adolescents.

  


Dans la même rubrique :
< >