Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

La jeunesse partisane appelle au renforcement de sa représentation politique


Rédigé par Hajar Lebabi le Dimanche 17 Janvier 2021

En interaction avec la question de suppression de la liste nationale des jeunes lors des prochaines élections législatives, la jeunesse partisane critique cette décision et appelle à encourager la participation des jeunes dans la vie politique.



Les jeunes des partis politiques estiment que le pays devrait «redoubler d'efforts pour attirer et encourager les jeunes à s'engager activement dans l'action politique à tous les niveaux, et pour renforcer l'autonomisation politique des jeunes, et investir dans l'espoir de renforcer la crédibilité de la pratique politique, d'équilibrer les gains et d'élargir le cercle de représentation et de participation aux niveaux national et régional». Cela n'est possible qu'en protégeant les acquis liés à la participation des jeunes dans les institutions élues au niveau national et local, puis en cherchant à les développer pour inclure d'autres institutions représentatives, des organes consultatifs et des institutions gouvernementales.

Les jeunes partisans ont été surpris par «les positions qui appellent à un renversement des exigences légales et des garanties encadrées pour la participation des jeunes à la vie représentative».

Un grand apport parlementaire 

Dans leur communiqué, les jeunes partisans déplorent que «Les remarques soulevées sur la réglementation électorale en général, et la liste nationale en particulier, ne justifient pas l’annulation de la représentation des jeunes, mais plutôt une base pour réformer le système électoral et régir le processus de nomination, grâce à la volonté des partis d’adopter une méthodologie démocratique dans la sélection des candidats pour la liste nationale et de fournir des compétences dignes de représenter la jeunesse marocaine au parlement, et en proposant un ensemble de contrôles et de déterminants favorables à une expérience pionnière empruntée aux pays engagés dans la voie de la démocratisation et de la transition démocratique».

Les jeunes partisans appellent à une «évaluation juste des résultats des jeunes qui entrent au parlement sur l'efficacité du travail parlementaire», soulignant que «l'expérience a montré que l'appartenance des jeunes au Parlement et leur apport qualitatif au travail parlementaire ont contribué positivement aux efforts pour changer le stéréotype qui a été dessiné pendant des décennies sur le Parlement et le travail parlementaire». Par leur compétence, leur sérieux et leur pleine implication dans l'exercice de leurs fonctions parlementaires, ainsi que leur travail remarquable dans les commissions parlementaires pour remédier aux problèmes et répondre aux préoccupations des citoyens, les jeunes se sont distingués en tant que force propositionnelle importante dans l'amélioration du travail législatif, l'évaluation des politiques publiques et la proposition d'alternatives. «Ils étaient la voix de la nation à l'étranger et d’excellents ambassadeurs pour leur pays à travers la diplomatie parlementaire aux niveaux régional et mondiale», ajoute le communiqué.