Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Culture

La culture au temps du confinement

Numérique


Rédigé par Abdallah Bensmaïn le Mercredi 1 Avril 2020



La culture au temps du confinement
Au Maroc comme ailleurs, les lieux de la culture ont fermé leurs portes aux publics, les uns après les autres. Bibliothèques fermées, galeries d’art, musées, salles de cinéma, scènes de théâtre, librairies, salles de spectacle… bref, la culture est morte vive la culture.

Les lecteurs vont se rabattre sur les rayons de leurs bibliothèques familiales et les cinéphiles auront du temps à passer devant les écrans télé en ces temps de confinement généralisé quasiment à toute la planète.

La lecture va retrouver ses droits comme jamais auparavant et regarder un film sera un reflexe quasi-pavlovien.

Ces comportements à l’ancienne ne sont rien, si l’on peut dire devant l’offre culturelle que l’on peut consulter sur Internet à travers un écran d’ordinateur, une tablette ou un smartphone.

C’est une façon d’échapper à l’information en boucle, émotive et anxiogène à souhait pour ne pas dire au-delà de toute mesure. En France, il a été remarqué qu’après l’annonce du confinement, les ventes des équipements électroniques ont fait un bond en avant remarquable et l’audience télé a gagné une soixantaine de mn supplémentaire.

La culture numérique impose ses standards. You tube, déjà incontournable, connaît un regain de sollicitation plus fort que jamais. Au bout de la crise, la culture numérique en sortira renforcée de manière inespérée… le commerce et la distribution reconfigurés. Les plates-formes de ventes de films, par exemple, font un carton. La dématérialisation, car sans risque sanitaire, s’impose et les abonnements se multiplient en une courbe exponentielle.

La musique n’est pas dans un schéma à l’identique, car son écoute est dans les moyens de transport, à l’extérieur et beaucoup moins à domicile, sans oublier les jeux vidéos en ligne qui assurent une certaine forme de sociabilité en ces temps de pandémie où le lien social se trouve menacé et dont les ventes explosent.

La crise, comme toutes les crises aussi ravageuses soient-elles, ne devrait pas être durable. La question se pose pour les effets qu’elle produits dans la société.

Les habitudes de consommation culturelle seront-elles impactées et vont-elles, fondamentalement changer ? Des traces resteront de cette culture du confinement mais elles sont dans l’ordre des choses. Révolution scientifique et culturelle oblige, il ne faut pas perdre de vue, que ce qui donne prise et sens à cette culture numérique, l’électronique, n’est pas nait de cette crise mais la rendue un peu plus supportable.

Abdallah Bensmaïn

  


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Septembre 2020 - 21:08 Etre et Devenir : Qu’est-ce que la réussite ?