Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

La DGAPR sépare les détenus du «Hirak»


Rédigé par Anass Machloukh le Jeudi 21 Janvier 2021

Les détenus du « Hirak d’Al Hoceima » seront transférés de la prison Tanger 2 et répartis sur des établissements carcéraux différents, c’est ce qu’a indiqué la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) dans un communiqué.



La DGAPR sépare les détenus du «Hirak»
Selon la DGAPR, cette décision est due à plusieurs agissements démesurés et des comportements illégaux des détenus. « Les détenus de la prison Tanger 2 condamnés suite aux événements d’Al Hoceima ont exigé de continuer à utiliser le téléphone pour effectuer des appels dépassant le cadre des membres de leurs familles », a précisé l'administration dans un communiqué ajoutant qu’ils ont commencé à échanger des messages et des enregistrements cryptés avec leurs proches.

« Ces derniers sont allés jusqu’à revendiquer prétendument des droits qui n’ont aucune relation avec les conditions de leur détention, ce qui est en contravention totale avec les règlements en vigueur dans les établissements pénitenciers », souligne la même source.

En effet, la direction a rappelé que les détenus en question ont omis de se plier aux avertissements répétitifs de l’administration pénitentiaire, allant jusqu’à menacer de se mettre en grève de faim collective. « Pour mettre fin à ces agissements dangereux et comportements illégaux, il a été décidé de transférer séparément les détenus vers d’autres établissements pénitenciers », a indiqué la DGAPR, précisant que les détenus seront mis en contact avec leurs familles dès leur arrivée dans les prisons où ils seront transférés.

  


Dans la même rubrique :
< >