Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Tribune libre

La 25ème heure remise sur la table du gouvernement...une très bonne nouvelle


Rédigé par Najib Mikou le Dimanche 14 Novembre 2021


La 25ème heure remise sur la table du gouvernement...une très bonne nouvelle
​Le Porte-parole du Gouvernement a fait savoir aujourd'hui, lors de son point de presse qui succède au Conseil du Gouvernement, que l'heure d'été a été remise sur la table du gouvernement.

J'avoue que j'apprécie énormément cette démarche pragmatique qui traite les dossiers sans tabous ni complexes ni alignement machinal sur l'avant 7 octobre 2021. C'est LE préalable au changement souhaité, sollicité et voté par les marocains le 8 septembre dernier.

Se basant sur des résultats de sondages d'opinion et d'études, qui n'ont jamais été rendus publics, le précédent gouvernement avait fait le choix unilatéral, d'une 25ème heure de toutes les turbulences, de toutes les divergences, n'en déplaise à l'horloge biologique et au temps social des marocains.

Des considérations financières auraient pesé pour justifier que tout bascula vers l'heure d'été. Les caisses de l'Etat y gagneraient, disait une source autorisée, quelques 35 millions de dhs chaque année.

A-t-on évalué la perte en points du PNB (Produit National du Bien-être) qui en découlera? Car c'est là la clé de pondération nodale de toute décision économique ou financière.

Pour 35 millions de dhs qui ne représentent même pas 1/10000 du budget de l'Etat, on avait décidé de perturber tout un pays, toute une société, du nouveau-né jusqu'au plus âgé !!!

Il est à parier que les marocains auraient versé 1 dh chacun par an au Trésor Public, pour compenser ces 35 millions de dhs, pourvu qu'on leur maintienne leur heure biologique et leur temps social, qui correspondent plutôt à l'heure d'hiver.

Combien de milliards de dhs a-t-on engagé juste en ces temps du Coronavirus, pour sauvegarder une cohésion sociale qui a été mise à mal à cause des ravages qu'il a causés ?!!!

Rien n'est jamais perdu ni jamais trop cher payé, que l'on doive dépenser pour la sauvegarde de la sérénité collective de nos concitoyens. Qui plus est, quand il s'agit de l'heure du réveil, de l'école, du travail, des prières, du sommeil.

Quant à l'autre supposé gain économique, dont profiteraient nos exportateurs, est-il nécessaire de rappeler ici que l'heure de l'exportateur est plutôt celle de ses marchés et non jamais celle de son pays. C'est celle-là même qui oriente toute son organisation et la planification de sa production et de ses exportations.

Sinon que serait devenue "l'heure de vie" des pays asiatiques, dont l'énorme décalage de plusieurs heures, avec l'Europe et les États-Unis, ne les empêche nullement de les approvisionner au jour et à l'heure convenus avec leurs millions de clients. Et vice et versa.

La remise sur la table par le Gouvernement de l'heure d'été, est dabord et avant tout, une marque du respect et de la considération nécessaires envers les citoyens.

Son abolition sera fortement et très largement appréciée à plus d'un titre. En tout cas, ça marquera la fin d'un calvaire collectif qui n'a que trop duré pour ... rien.

Najib Mikou

 

 

  



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 21 Novembre 2021 - 16:47 Marocanité du Sahara, une exigence de l’Afrique