Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

L’impression 3D, une révolution industrielle ?


Rédigé par Anoire El Attari le Jeudi 25 Mars 2021

La fabrication additive ou impression 3D est une technologie très avancée mais peu répondue. Des maisons construites en 24h, des organes bio-imprimés et tissus vivants, ce n’est pas le futur lointain, c’est possible en 2021 !



L’impression 3D, une révolution industrielle ?
L’impression 3D est une technique de fabrication qui n’est pas tout à fait nouvelle. Elle est le résultant de l’évolution de la Stéréolithographie (procédé d’impression en résine), un concept qui, selon Sculpteo (service d'impression 3D en ligne), a été initié par une équipe d’ingénieurs français. Aujourd’hui, ce concept a fortement évolué, jusqu’à pouvoir imprimer en bêton, polymère, céramique et métaux.

En effet aujourd’hui, imprimer des maisons en 3D demeure possible en quelques jours, voire quelques heures. Une révolution qui ferait surement plaisir aux esprits créatifs des ingénieurs et architectes. Au Maroc, la première maison imprimée en 3D se situe sur la ville de Benguérir, réalisée dans un volume horaire de 12h sur une surface de 32 m2. C’était une démonstration de la start-up Be More 3D lors de la première édition du « Solar Decathlon Africa ».

D’autres usages sont confiés à la fabrication additive, notamment en matière de fabrication des prothèses sur-mesure. Une équipe israélienne a réussi l’impression en 3D d’un prototype de cœur à partir de tissus humains, lit-on sur « Sciences de l’avenir ». Une avancée sans doute exceptionnelle qui pourrait révolutionner à jamais les greffes d’organes. Reste à savoir à quel point pourrions-nous franchir les frontières de la médecine. Peut-être jusqu’à imprimer un cœur qui puisse pomper le sang via les vaisseaux sanguins. 

Le secteur le plus touché par la fabrication additive est l’automobile étant donné qu’elle permet de réaliser des économies importantes en réduisant les besoins en outillage et assemblage. Par ailleurs, elle réduit également le poids des véhicules, économise l’énergie et diminue le CO2.
Ce n’est donc pas de la science-fiction, c’est désormais une réalité de plus en plus répandue qui pourrait éventuellement être la réponse à plusieurs problématiques planétaires. Préparons-nous, l’avenir c’est maintenant !

  


Dans la même rubrique :
< >