Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Edito & Chronique

L'Opinion : Méritocratie et efficacité


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 7 Octobre 2021


L'Opinion : Méritocratie et efficacité
Après l’élection de leurs représentants au Parlement, les Marocains connaissent désormais la composition de leur gouvernement qui reflète fidèlement la configuration partisane portée aux affaires à l’issue des élections historiques, générales et unifiées du 8 septembre.

Fruit d’une sélection rigoureuse et sans concession, basée principalement sur le critère du mérite et de la compétence, les membres du nouvel Exécutif proviennent en effet, dans leur majorité et exception faite des ministères dits de souveraineté, des trois formations qui ont dominé les derniers scrutins : Le Rassemblement National des Indépendants (RNI), le Parti Authenticité et Modernité (PAM) et l’Istiqlal.

L’équipe qui est maintenant aux manettes aura la lourde tâche de combler les failles et lacunes d’une décennie de gouvernance atomisée et tiraillée par les divergences intra-gouvernementales. Une situation déjà suffisamment intenable et contre-productive qui a été aggravée durant les deux dernières années par l’avènement au Maroc, comme dans toute la planète, d’une pandémie mondiale ravageuse sur les plans sanitaire, économique, social et politique.

Afin de relever le pays du choc pandémique et des retards accumulés en matière de gouvernance dans divers chantiers fondamentaux, le nouvel Exécutif dispose des compétences et de la volonté nécessaires. Il dispose aussi de cette véritable feuille de route qu’est le Nouveau Modèle de Développement dont le début de l’élaboration avait certes précédé la survenue du Covid, mais dont la finalisation s’est faite dans la douleur, au comble d’une crise socio-économique inédite dans l’Histoire du Royaume.

Aguerris par cette expérience douloureuse qui a révélé nos pires comme nos meilleures facettes, le Maroc et les Marocains ont aujourd’hui le regard tourné vers un avenir meilleur qu’on espère atteignable dans les meilleurs délais et dans les meilleures conditions. C’est dire le poids des attentes envers les nouveaux ministres qui auront pour principale gageure de ne pas décevoir l’aspiration, maintes fois contrariée, des Marocains pour un développement réel, pérenne et équitable. On leur souhaite bonne chance et pleine réussite.

La Rédaction

  



Dans la même rubrique :
< >