Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Edito & Chronique

L'Opinion : After-Wave


Rédigé par Majd EL ATOUABI le Mardi 4 Janvier 2022


L'Opinion : After-Wave
Raz-la-barbe du Covid, de ses variants et de ses vagues successives ! C’est l’état d’esprit qui prédomine actuellement au Maroc où la vague Omicron commence à s’accélérer, charriant dans son élan toutes sortes de menaces de restrictions et de privations qu’on ne supporte plus. Et c’est justement au pic de cette vague, fixé selon les pronostiqueurs agréés à la mi-janvier, que notre nouveau gouvernement franchira le cap fatidique des 100 jours de grâce au-delà desquels il peut être dûment et promptement questionné.

Plus que la peur de la contamination qui nourrissait la psychose durant les premiers mois de la pandémie, ce sont les questions sur ses répercussions d’ordre économique et social qui tourmentent les esprits aujourd’hui. Et à la faveur des spéculations scientifiques autour du supposé effet catalyseur d’Omicron sur l’immunité collective, les Marocains se demandent déjà de quoi sera fait l’après Covid. Au bout de plusieurs mois de destruction massive de notre tissu économique et de paupérisation accélérée de larges couches de la population, à l’aube d’une année de faible pluviométrie et de risque accru de récession mondialisée, l’horizon qui se profile est en effet loin d’être avenant.

Une fois arrivés au creux de l’actuelle vague dont on ne sait plus si c’est la quatrième ou la cinquième, mais qu’on espère qu’elle sera la dernière, l’Exécutif qui a jusqu’ici essentiellement et plus ou moins bien géré les urgences liées au contexte pandémique, devra être questionné sur le déploiement de son ambitieux programme gouvernemental en vue de la tant espérée relance économique. Mais il devra l’être sur des bases pragmatiques et réalistes, en totale rupture avec le court-termisme et la politique des quick-wins à forte charge symbolique et émotionnelle qui prévalent depuis le déclenchement de la pandémie. Car au final et quelles que soient les réponses à apporter, des plus piquantes aux plus douces, l’important c’est de savoir à quelle mousse nous serons rasés. 


Majd EL ATOUABI

  



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Janvier 2022 - 15:04 L'Opinion : Le mythe des 100 jours !