L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





International

L’OMS et l’UNICEF tirent la sonnette d'alarme : Vaccination infantile en baisse


Rédigé par Meryem BOUIZGAR ( Journaliste stagiaire ) le Mardi 19 Juillet 2022

L'Organisation mondiale de la santé et l'UNICEF ont averti que la couverture mondiale des vaccinations est en baisse, privant plus de 25 millions d'enfants de recevoir des vaccins vitaux et les exposant à des maladies dévastatrices évitables par la vaccination.



DR
DR
Les données des deux organisations indiquent que 2021 ont enregistré la plus forte baisse des vaccinations infantiles en 30 ans.

25 millions d'enfants n'ont pas reçu une ou plusieurs doses du vaccin diphtérie-tétanos-coqueluche (DTC) dans le cadre des services de vaccination de routine rien qu'en 2021. Cela représente une augmentation de 2 millions d'enfants par rapport à 2020 et de 6 millions d'enfants par rapport à 2019, soulignant le nombre croissant d'enfants exposés au risque de maladies.

L'UNICEF a décrit la baisse de la couverture vaccinale comme la plus forte baisse soutenue de la vaccination des enfants en une seule génération, les taux de couverture revenant à des niveaux jamais vus depuis le début des années 2000.

Cette diminution est due à plusieurs facteurs, dont l'augmentation du nombre d'enfants vivant dans des contextes de conflit et de fragilité où la vaccination est souvent difficile à faire.

« Il s'agit d'une alerte rouge pour la santé des enfants. Nous assistons à la plus importante régression vaccinale des enfants depuis une génération. Les conséquences se mesureront en vies humaines », a déclaré Catherine Russell, la directrice générale de l'UNICEF.

« La COVID-19 n’est pas une excuse » a ajouté Russell qui a souligné que cette baisse de vaccination aura des conséquences sur la vie des enfants, appelant à rectifier le retard des vaccinations pour des millions d'enfants, pour éviter d’autres épidémies. En rappelant que18 millions d'enfants ont été privés de vaccins comme la tuberculose, la poliomyélite et la diphtérie, dont la majorité vit dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.

L'Inde, le Nigéria, l'Indonésie, l'Éthiopie et les Philippines ont les chiffres les plus élevés. Le Myanmar et le Mozambique font partie des pays qui ont connu les augmentations relatives les plus importantes du nombre d'enfants n'ayant reçu aucune dose de vaccin de 2019 à 2021.

« Il n’est pas question de devoir choisir, les deux sont possibles » a déclaré Tedros Adhanom, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, et il a appelé à ce que la planification et la réponse à la pandémie de Covid-19 aillent de pair avec la vaccination contre d'autres maladies mortelles telles que la rougeole, la pneumonie et la diarrhée, dont les vaccinations ont diminué de 81 % en 2021.

L'OMS et l'UNICEF travaillent avec Gavi, l’Alliance du Vaccin, et d'autres partenaires afin de mettre en œuvre le Programme mondial de vaccination à l'horizon 2030, une stratégie destinée à tous les pays et aux partenaires mondiaux concernés afin de leur permettre d'assurer la prévention des maladies grâce à la vaccination.
 
 
 



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News










 
Other