Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L’IGOC-2022 prend le pari d’accompagner la relance de l’économie nationale


Rédigé par La Rédaction avec la MAP le Lundi 17 Janvier 2022

L’Instruction Générale des Opérations de Change (IGOC-2022) prend le pari d’accompagner la relance de l’économie du Royaume en offrant, aux opérateurs économiques, davantage de souplesse et de flexibilité dans la réalisation de leurs opérations à l’international, a affirmé le directeur général de l’Office des Changes, Hassan Boulaknadal.



« Publiée dans un contexte inédit, marqué par de nombreux acquis et des défis multiples, l’Instruction Générale des Opérations de Change 2022 prend le pari d’accompagner la relance de l’économie du Royaume en offrant, aux opérateurs économiques, davantage de souplesse et de flexibilité dans la réalisation de leurs opérations à l’international« , a souligné M. Boulaknadal, dans un entretien à la MAP.

Dans un contexte de crise économique d’ampleur inédite, l’économie marocaine nécessite aujourd’hui des mesures d’accompagnement fortes, à même d’engager une dynamique de relance, a relevé le responsable.

Dans cette conjoncture, l’Office des Changes s’engage, plus que jamais, à assurer amplement son rôle d’accompagnateur de l’opérateur économique marocain, a-t-il dit, notant par ailleurs que la version 2022 de l’IGOC vient consolider un ensemble d’acquis en adoptant d’importantes mesures de libéralisation qui versent dans le sens de l’édification d’une économie forte et résiliente.
 

« L’objectif est de mieux accompagner les opérateurs et de leur permettre de gagner en compétitivité et de saisir pleinement et à temps les opportunités au sein d’une économie de plus en plus mondialisée« , a-t-il soutenu.

D’après M. Boulaknadal, l’Instruction Générale des Opérations de Change, dans sa nouvelle version, apporte d’importantes mesures de libéralisation et d’assouplissement des opérations de change réalisées par les personnes physiques résidentes ou non résidentes au Maroc.

L’objectif, a-t-il poursuivi, étant de garantir aux Marocains tout autant que les étrangers une meilleure flexibilité et plus de facilité pour leurs différents déplacements à l’étranger et de leur accompagner dans la réalisation des transactions autorisées par la réglementation des changes en vigueur.

« En mettant en place des mesures ayant trait notamment à la facilitation et à l’assouplissement, l’Office des Changes affiche clairement sa volonté de changer le rapport des Marocains avec le change« , a-t-il dit.