L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Agora

L’Humeur : La vie, la mort, l’amour


Rédigé par Anis HAJJAM le Dimanche 11 Septembre 2022



L’Humeur : La vie, la mort, l’amour
Les deux pages que vous avez sous les yeux ne jonglent certainement pas avec la joie mais caressent la mémoire. Trois belles âmes marocaines viennent de rendre chacune la sienne. Belles parce que créatrices, bienfaitrices, accompagnatrices d’êtres à la sensibilité artistique prononcée. Un comédien racé, un peintre onirique et un auteur-compositeur-interprète rare opèrent le saut final entre le 1er et le 3 septembre : Noureddine Bikr, Mohamed Abouelouaker, Fathallah Lamghari.

Un épuisement, une extinction, une disparition, la mort. Trois deuils successifs, l’un sur l’autre. Ainsi va la vie, ainsi s’exprime l’éternité. Nous restent des souvenirs, des situations, des prestations, des voix, des créations. A côté de cela, une sensation d’abandon et de dépouillement.

Paul Éluard immortalise ce sentiment dans un court poème, Au bord du vide :

« Nous voici aujourd’hui au bord du vide
Puisque nous cherchons partout le visage que nous avons perdu.
Il était notre avenir et nous avons perdu notre avenir, Il était des nôtres et nous avons perdu cette part de nous-mêmes, Il nous questionnait et nous avons perdu sa question.
Nous voici seuls, nos lèvres serrées sur nos pourquoi,
Nous sommes venus ici chercher, chercher quelque chose ou quelqu’un,
Chercher cet amour plus fort que la mort. »


L’amour qui continue à nous rappeler celles et ceux qui nous ont nourris, sans compter, de leur génie créatif, acteurs culturels et au-delà. Si la vie est célébrée par à-coups, la mort est consommée d’un coup.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 25 Septembre 2022 - 08:49 L’Humeur : Les accros de L’Boulevard

Samedi 24 Septembre 2022 - 22:10 Prix du pétrole et concurrence internationale






🔴 Top News