L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Agora

L’Humeur : CAN, entre scalp et savoir-être


Rédigé par Anis HAJJAM le Samedi 3 Février 2024



L’Humeur : CAN, entre scalp et savoir-être
« La disqualification précoce de notre équipe nationale en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) est un mal pour un bien. C’est comme ça qu’il faudra appréhender cette défaite regrettable, mais porteuse de grandes leçons. La première de ces leçons est que contrairement aux slogans creux sur l’arabité et l’africanité, le chemin vers le sacre en coupe d’Afrique comme dans toute autre compétition est un sentier froidement vide où l’on doit marcher seul. D’autant plus lorsqu’on a été le demi-finaliste d’une Coupe du Monde mémorable à l’issue de laquelle, grands comme petits du football continental et régional, rêvaient d’obtenir notre scalp ». Ce bout d’un texte écrit dès la sortie de l’équipe marocaine de la compétition et empli d’émotion est signé par Majdouline El Atouabi, directeur de publication du quotidien « L’Opinion » dans lequel je sévis trois jours par semaine. Et pour ne rien dissimuler, j’ai regardé ce match qui a aligné le Maroc face à l’Afrique du Sud. Le royaume est ensuite relégué aux côtés de tous les favoris éliminés. Mais ce qui m’a froissé lors du match est ce silence dispendieux qui a accompagné le déroulement de ce face-à-face nord-sud. Généralement, les clients du Café en bas de mon habitation poussent des cris de jouissance à chaque exploit marocain, vu que je suis « abonné » à l’IP TV qui met du temps à m’informer sur l’évolution des évènements de pareille envergure. Un décalage frustrant et parfois bienvenu, les espaces publics étant abonnés à beIN SPORTS. Et puis je descends vérifier et je trouve le Café gris de monde. Je remonte chez moi, mais le silence persiste. Des instructions du cafetier ? Que non pas ! J’entends ultérieurement des joies vocales et rapidement derrière un brouhaha de désolation. Sur mon écran à l’émission décalée, je vois Hakimi rater un penalty. « Savoir gagner, savoir perdre et savoir-être », dit Majdouline El Atouabi. 



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Février 2024 - 20:37 Réforme Fiscale : Ce qui va changer en 2024

Dimanche 18 Février 2024 - 09:24 L’humeur : Un marché d’art dépressif






🔴 Top News