L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

L'Exécutif s'engage à activer le caractère officiel de l'Amazigh


Rédigé par L'Opinion le Mardi 7 Juin 2022

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a affirmé, mardi à Rabat, que la mise en œuvre du caractère officiel de l'Amazigh est l'un des dix engagements de l'Exécutif.



S'exprimant lors de la cérémonie de réception de la promotion des assistants sociaux au titre de l'année 2022, M. Akhannouch a souligné que la réalisation de ce chantier sociétal consiste en l'intégration de l'Amazigh dans tous les aspects de la vie publique et la mobilisation des ressources humaines, logistiques et financières pour la mise en œuvre de la loi organique sur la langue amazighe.
 
Il a précisé que ce chantier national jouit de la Haute sollicitude de Sa Majesté le Roi Mohammed VI depuis Son accession au Trône, rappelant le discours du Souverain à l'occasion de la Fête du Trône en 2001 et Son discours fondateur de l'Institut Royal de la Culture Amazighe lors de la même année. Cet intérêt a été couronné, a affirmé M. Akhannouch, par la reconnaissance constitutionnelle de l'ensemble du patrimoine culturel et linguistique du peuple marocain en tant que composante essentielle de l'unité nationale.
 
L'Amazigh dans le domaine de la justice

Jusqu'à ce que l'Amazigh soit adopté comme langue dans le domaine de la justice, cette initiative, annoncée en janvier dernier, vient consacrer l'engagement du gouvernement à accélérer la mise en place des procédures de promotion de ce chantier, a-t-il souligné, ajoutant que parmi ces mesures figurent la mise à disposition des mécanismes de traduction depuis et vers l'Amazigh lors des procédures d'enquête, de plaidoirie, de témoignage, de notification, de recours et d'exécution, ainsi que la formation des assistants sociaux pour accompagner les citoyens dans les langues qu'ils parlent.
 
A cet égard, M. Akhannouch a salué les efforts inlassables du ministère de la Justice dans ce domaine, soulignant la nécessité de prendre toutes les mesures possibles pour activer le caractère officiel de l'Amazigh au sein des autres départements ministériels et institutions publiques, et d'en faire usage au sein de l'administration, tant à l'écrit comme à l'oral, au service des citoyens.
 
Pour sa part, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a affirmé que cette expérience vise à confier un rôle plus grand aux assistants sociaux pour faciliter l'accès des justiciables, des enfants et des personnes âgées aux institutions judiciaires, rappelant les efforts nationaux en matière de réforme judiciaire, et en particulier du ministère dans le renforcement des mécanismes de protection des femmes et des enfants.

Renforcement  des assistants sociaux  au menu 

Il a mis l'accent sur l'importance des assistants sociaux pour garantir les conditions d'un procès équitable et de les accompagner par des formations afin d'enrichir leurs connaissances et développer leurs capacités communicationnelles, notant qu'une grande partie de cette promotion parle l'Amazigh et le Hassani et bénéficiera d'une formation juridique pour faciliter son travail et améliorer les services rendus aux usagers.
 
De son côté, la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l'administration, Ghita Mezzour, a estimé que le projet de recrutement des assistants sociaux était soutenu par le ministère à travers le Fonds d'appui à l'Amazigh, ajoutant que les citoyens parlant la langue amazighe seront accompagnés par des assistants spécialistes dans ce domaine.
 
Il s'agit de 100 assistants sociaux, dont 60% parlent les langues amazighe et hassanie, qui suivront une formation de trois semaines avant de procéder à une évaluation finale pour les affecter aux tribunaux du Royaume, a-t-elle précisé.
 
En marge de cette cérémonie, des ordinateurs portables ont été remis aux nouveaux assistants sociaux afin de les aider dans leur travail et formation continue ainsi que dans les stages qu'ils suivront dans le cadre de la vision du Royaume pour l'adoption des tribunaux numériques afin d'améliorer le service judiciaire.








🔴 Top News