Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L'AFD crée un Fonds d’innovation pour le développement


Rédigé par H.C le Mardi 4 Mai 2021

​L’Agence française de développement (AFD) a annoncé la création d’un Fonds d’Innovation pour le Développement (FID), une initiative visant à soutenir les innovations qui contribuent à réduire la pauvreté et les inégalités dans le monde.



Au travers de financements en subvention suivant des modalités flexibles, ce nouveau Fonds permet à des équipes innovantes et de recherche de tester de nouvelles idées, prendre des risques stratégiques, démontrer ce qui fonctionne et déployer à large échelle les solutions les plus porteuses d’impact positif et les plus efficientes pour la réduction de la pauvreté et des inégalités, indique l’agence dans un communiqué.
 
Ouvert et flexible, le FID, mis en place depuis décembre dernier, "finance toute solution innovante qui vise à lutter contre la pauvreté et les inégalités, a un potentiel de généralisation qui pourra favoriser le développement et s’avère être plus efficace, rapide ou rentable que les approches existantes", ajoute la même source.
 
Il a pour ambition de soutenir l’émergence de solutions innovantes aux problématiques de développement, en s'appuyant sur la rigueur de l'évaluation scientifique et l'expérimentation, note-t-on.
 
Quelles que soient les dimensions qui la caractérise, relève le communiqué, le FID priorise toute innovation qui relève les défis liés à la pauvreté et aux inégalités, avec une attention particulière portée aux innovations ciblant des problématiques particulièrement aiguës pour les populations marginalisées. Plus généralement, il s’ouvre à des innovations portant sur l’éducation, la santé, le changement climatique et l’égalité de genre.
 
Le Fonds propose des financements flexibles via 5 paliers de subventions et évalue chaque candidature en fonction de trois critères clés : preuve rigoureuse d’impact, coût-efficacité de l’innovation et potentiel de généralisation et de durabilité, précise le communiqué.
 
Tous types de structures, actives dans les pays qualifiés à revenu faible et intermédiaire, peuvent postuler : institutions de recherche, gouvernements, ONG, entreprises privées, etc. Le FID encourage tout particulièrement les approches partenariales, en consortium, relève-t-on.
 
Les financements sont accordés suivant des modalités flexibles avec plusieurs niveaux de subvention mis en place qui tiennent compte de l’ensemble des stades de mise en œuvre de l’innovation, de la préparation du projet (jusqu’à 50K€), à la phase pilote (jusqu’à 200K€), à la mise en œuvre (jusqu’à 1,5 M€), jusqu’au passage à l’échelle généralisée (jusqu’à 4M€).