L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

« Kourtna » : L’exposition photos qui ravive les moments euphoriques du Mondial


Rédigé par Mina Mina Elkhodari Mercredi 10 Mai 2023

Le Musée national de la photographie de la capitale offre ses décors à 15 photographes, donnant à voir une cinquantaine d’œuvres hautes en couleur, dans une exposition collective sous le thème « Kourtna ». L’occasion pour les Marocains de revivre encore une fois les moments euphoriques du Mondial du Qatar, illustrés par les réalisations inédites des Lions de l’Atlas. Des souvenirs qui marquent à jamais les esprits.



PH: Saad Salimi
PH: Saad Salimi

Plus que de simples images, l’exposition « Kourtna », organisée en l’honneur de l’équipe nationale et à la grande joie des fans de l’équipe nationale est le condensé sur images qui ravive les réminiscences de moments glorieux captés par l’œil de quinze photographes contemporains.

Entre joie de la victoire, le stress inhérent à un match serré, l’abattement causé par la défaite, ou encore l’exultation face à un beau geste technique, ou l’euphorie après la qualification et les fêtes exubérantes qui s’ensuivent, les photographes ont réalisé une cinquantaine d’œuvres dans des espaces et temps différents, condensant ainsi  les palettes d’émotions que tout être humain aime éprouver dans la vie.

Résultat, une exposition très relevé et haute en couleurs qui immerge les visiteurs dans le passionnant univers du football et des déchaînements passionnels qu’il est seul capable de susciter.

L’ouverture de cette exposition a eu lieu, mardi 9 mai, en présence de nombreuses personnalités culturelles, sportives et académiques. Elle a été présidée par le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication Mehdi Bensaïd , ravi de l’immersion dans cette  exposition artistique et de  la rencontre avec les artistes durant cette visite guidée. «  Cette exposition est particulière du fait qu’elle rassemble des photos du sport le plus populaire au Maroc, et vu l’impact qu’il a créé chez les artistes. Avec l’œil de ces photographes, nous avons pu voir des séquences d’histoire de la vie des Marocains et de leur ressenti par rapport à la participation des Lions de l’Atlas dans la Coupe du monde », s’est exprimé le ministre de la Culture au micro de « L’Opinion ».

Il a dit envisager avec optimisme l’ouverture d’autres événements culturels dans d’autres villes pour permettre aux artistes de s’exprimer, mais aussi donner l’occasion aux Marocains d’investir des questions dignes d’intérêt. Outre ce tableau parlant sur le football et tout ce qu’il suscite de fascination auprès de la nation et les scènes de liesse populaire et de démonstrations de passion, l’exposition « Kourtna » a été l’occasion de s’attarder sur des faits sociaux d’une importance majeure, à savoir la place de la femme dans le sport et ce, à travers des photos de l’équipe nationale féminine qui prendra part à la coupe du monde en Australie, en  juin 2023.

« Mes images sont la documentation des moments de joie mais aussi d’incertitude que les enfants de Sidi Yahya El Gharb, d’ailleurs très passionnés par le foot, ont vécu lors des différents matchs de l’équipe nationale en coupe du monde. S’il y a une chose que je voulais faire passer à travers ces photos, c’est bien l’amour qu’expriment les enfants de cette région envers l’équipe nationale », s’est épanché Mourad Feddouach, auteur d’une photo illustrant les célébrations des enfants de la Sidi Yahya El Gharb.

« Kourtna » ne se résume pas à la seule exposition de photos qui remontent à la période marquée par la participation de l’équipe nationale à la coupe du monde. Elle a raconté des histoires et construit des récits qui marquent notre enfance, à l’image des basquettes raccrochés aux câbles que le jeune artiste, Youssef Ouchra, a fait figurer dans un tableau artistique digne de son nom, à partir de plusieurs basquettes. Le message s’est voulu un témoignage de ce que le football est devenu pour et dans notre société. « C’est une pièce sur laquelle j’ai travaillé il y a 5 ans. Je me suis inspiré d’une image qui marque mon enfance et que je continue à voir chaque jour dans mon quartier populaire : les basquettes raccrochés sur les câbles. C’est une forme esthétique qui m’a toujours intriguée. Après des recherches, j’ai jugé que çà serait magnifique de construire un objet fabriqué à partir de la répétition perpétuelle du geste d’accrochage », s’est confié Youssef Ouchra à propos de son œuvre, résultat d’une recherche collective à laquelle des jeunes passionné de football ont pris part.

L’exposition a également consacré une partie à une collection de tenues de football de différents clubs sportifs du Royaume, en plus de la tenue de l’équipe nationale. Une collection qui a été mise en valeur dans des portraits du photographe Achraf. « J’avais des tenues qui remontent à mon enfance. Au moment où l’équipe nationale s’est qualifiée au 2ème tour, je me suis dit pourquoi ne pas en profiter pour faire une œuvre dans mon ancien quartier où j’avais l’habitude de jouer au football. C’est pour moi une façon d’exprimer mes émotions par rapport aux réalisations de notre équipe, mais aussi pour faire connaitre ma collection au public ».

L’exposition, qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de «Rabat, capitale africaine de la culture», se poursuit durant le mois de mai, comme pour faire résonner les échos des voix des supporters dans les stades et dans les rues, chantant, collectivement, l’amour d’une équipe, mais aussi d’une patrie.










🔴 Top News