Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Kenitra: La vie « by night » reprend !


Rédigé par Siham MDIJI le Mercredi 26 Mai 2021

Depuis l’allègement du couvre-feu nocturne, les habitants de Kénitra semblent retrouver un peu de liberté. Témoignages.



Après des semaines d’ambiguïté, le gouvernement a, vendredi dernier, dit son mot concernant le couvre-feu. En effet, l’exécutif avait décidé d’alléger les mesures restrictives, en repoussant le couvre-feu à 23 au lieu de 20h. Une décision qui a été accueillie à bras ouverts par les Marocains, notamment les Kénitris. Ces derniers ont pu renouer avec leurs habitudes nocturnes. Certes toutes les autres restrictions relatives notamment aux festivités, rassemblements, etc., sont maintenues, mais cela n’a pas empêché les riverains d’envahir le centre-ville ainsi que l’un des endroits les plus prisés de la région, Mehdia.

Le couvre-feu est devenu la nouvelle bête noire de toute une population qui s’est vue privée de profiter de sa journée entière, particulièrement en ces temps où le soleil fait son « comeback ». Les sorties en famille ou entre amis ont repris. Dorénavant, se poser dans des cafés, des restaurants ou même se balader dans les artères de la ville semblent possible, sans aucun problème. « Quel bonheur de savoir que l’on a toute la journée devant nous ! » a déclaré Rhita, ajoutant que « maintenant, je peux sortir de mon travail, aller faire mes courses et avoir encore du temps pour faire d’autres activités de divertissement. C’est super !».

Un retour à la normale ?

Même s’il ne s’agit pas d’un retour à la normale au vrai sens du terme, selon des témoins, les habitants de l’ex « Port-Lyautey » ont pu occuper les espaces publics le soir, comme ils le désirent. Le premier jour de lever du couvre-feu nocturne, vendredi 21 mai, ayant coïncidé avec la fin de la semaine, la joie des habitants a doublé, en raison de la possibilité de veiller tard sans se soucier du réveil matinal.

Accompagnée de ses 4 copines, Imane a estimé qu’il s’agit « d’un jour de fête », ajoutant que « cette décision est vraiment venue au moment opportun, car nous avions ras-le-bol de passer tous les soirs enfermés entre quatre murs ».

Sourire aux lèvres, Adel nous a confié que « c’est un soulagement total pour moi. J’ai l’habitude de me rendre chaque soir à Mehdia pour admirer le coucher de soleil et profiter de la belle vue qu’offrent les terrasses de cafés qui s’y trouvent. Désormais, c’est à nouveau possible ! ».

Cependant, les ruées massives vers les lieux publics qui se sont immortalisés par de nombreuses vidéos partagées sur les réseaux sociaux, risquent de faire empirer la situation épidémiologique qui, pour le moment, s’avère stable. C’est pourquoi, une certaine vigilance s’impose puisque la fréquence des contaminations et des décès a manifestement baissé dans le Royaume. D’où la raison derrière la décision des autorités publiques de redonner du souffle aux citoyens, ainsi qu’à l’activité économique, particulièrement les petits commerces touchés de plein fouet par les répercussions de la pandémie.

Couvre-feu repoussé à 23h

Le couvre-feu sur tout le territoire national aura lieu de 23 heures à 04h30 du matin, a indiqué le gouvernement dans un communiqué, ajoutant que les cafés, restaurants, commerces, pourront désormais garder les rideaux ouverts jusqu’à la même heure. Les autres restrictions, y compris la circulation inter-villes, restent en vigueur, en l’absence de raisons valables comme la nécessité de soins ou autres. La même source précise que cette décision intervient sur la base des recommandations de la Commission scientifique et technique qui a relevé une stabilité dans la situation épidémiologique du Royaume.

  


Dans la même rubrique :
< >