Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Justice : Google visé par un 3ème procès «anti trust»


Rédigé par Siham MDIJI le Jeudi 24 Décembre 2020

En l’espace de deux mois, la firme de Mountain View fait face à une troisième plainte au sujet des pratiques anticoncurrentielles et monopolistiques.



Justice : Google visé par un 3ème procès «anti trust»
Les procureurs généraux de 38 États américains ont engagé des poursuites juridiques contre Google, jeudi 17 décembre, pour avoir abusé de son pouvoir sur le marché afin de réorganiser les résultats de recherche de manière à éliminer la concurrence. Le groupe californien, qui fait déjà face à deux autres plaintes pour des motifs similaires, est accusé de conclure différents accords qui poussent à des comportements anticoncurrentiels et de multiplier les efforts pour maintenir son monopole et empêcher de potentiels concurrents de développer leur propre moteur de recherche. 

Monopole «illégitime»
« Google maintient illégalement son pouvoir de monopole sur les moteurs de recherche et les marchés publicitaires qui y sont liés par le biais d’une série de contrats et de comportements anticoncurrentiels », affirme un communiqué du procureur général du Colorado, Phil Weiser.

Les plaignants, quant à eux, trouvent que cet abus de pouvoir a donné à la firme près de 90 % du marché de la recherche sur internet, tandis qu’aucun autre concurrent ne détient plus de 7 %. «Notre économie est plus concentrée que jamais, et les consommateurs se retrouvent coincés lorsqu’ils sont privés de choix en matière de produits et de services de valeur», a affirmé M. Weiser. Et d’ajouter que «les actions anticoncurrentielles de Google ont protégé ses monopoles de recherche générale et exclu ses rivaux, privant les consommateurs des avantages de choix concurrentiels, freinant l’innovation et sapant l’entrée de nouveaux venus ou leur expansion». 

Google se manifeste
Dans un article de blog, le directeur de la politique économique de Google, Adam Cohen, a déclaré que la société était prête à répondre aux questions, expliquant, dans ce sens, que «cette action en justice vise à remanier le système de recherche de manière à priver les Américains d’informations utiles et à nuire à la capacité des entreprises à se connecter directement avec les clients».

Il précise, par ailleurs, que «nous sommes impatients de porter cette affaire devant les tribunaux, tout en restant concentrés sur la fourniture d’une expérience de recherche de haute qualité pour nos utilisateurs».

Accusations… comme une traînée de poudre
A peine deux mois après la plainte du département de la Justice contre le groupe californien pour abus de position dominante, 10 Etats américains, à leur tête le Texas, ont attaqué à leur tour, mercredi 16 décembre, le géant en justice.

Ils l’accusent de collusion avec Facebook pour manipuler le marché de la publicité numérique. Voici donc la troisième action en justice intentée contre Google par les autorités américaines. 

Cela va, désormais, pousser les gouvernements à changer de perception à l’égard des grandes entreprises technologiques qui sont, majoritairement, considérées comme des monopoles étouffant la concurrence.  

Siham MDIJI