Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Iran-USA-Israël : La résistance a-t-elle vengé la mort de Soleimani ?


Rédigé par La rédaction le Mercredi 22 Septembre 2021

L’Axe de la Résistance a mené des attaques contre deux officiers, américain et israélien, en représailles à l’assassinat des commandants Qassem Soleimani et Abu Mahdi al-Muhandis.



Deux officiers, américain et israélien de haut rang, ont été tués en été lors d’une opération militaire à Erbil, dans le nord de l’Irak, selon une source sécuritaire de haut rang au sein de l’alliance du Moyen-Orient, a rapporté sputnik.news se référant à un article du média The Cradle.

« Une opération à Erbil a tué deux commandants américain et israélien de haut rang : le lieutenant- colonel James C. Willis, 55 ans, d’Albuquerque et de l’unité Red Horse, est un commandant américain qui a été tué lors d’une opération à Erbil, bien que selon à un rapport du Pentagone, il est mort dans un incident sans combat à la base qatarie d’Al- Udeid », a déclaré la source non divulguée.

« Cette personne a été impliquée dans les opérations d’assassinat de Soleimani et d’Abou Mahdi. Le colonel [israélien] Sharon Asman de la brigade Nahal, qui serait mort d’une insuffisance cardiaque, est également une autre personne tuée à Erbil ».

Willis est décédé lors d’un événement sans combat à la base qatarie d’Al-Udeid, selon la déclaration du Pentagone fin juin, qui n’a fourni aucune autre information sur la cause du décès. Il était le commandant du 210e escadron Red Horse, une unité de 130 membres qui « fournit au génie civil des capacités de réponse rapide pour mener des opérations dans des environnements éloignés et à haut risque », selon le Stars and Stripes, un journal militaire officiel.

Asman, à son tour, est décédé le 1er juillet « après s’être effondré lors d’un entraînement physique dans une base militaire du centre d’Israël », selon les médias israéliens. Au cours de ses 25 ans de carrière, il a fait son service militaire actif au Liban et à Gaza, entre autres.

« Un navire sera attaqué après toute action israélienne contre Téhéran »

Selon l’article de The Cradle, en 2021, au moins deux attaques distinctes en Irak ont visé le service d’espionnage israélien Mossad, et on ne sait pas qui a perpétré les attaques. Après la tentative de sabotage présumée d’Israël contre l’installation nucléaire iranienne de Natanz plus tôt cette année, les frappes contre les navires des deux parties dans les eaux de la région et le meurtre du scientifique nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh en novembre dernier, le premier incident de représailles de ce type s’est produit à la miavril.

Le moment des attaques qui auraient couté la vie à Willis et Asman n’a pas été révélé par la source de The Cradle. « A partir de maintenant », a déclaré la source, parlant du conflit israélo-iranien en mer, « un navire sera attaqué après toute action du régime israélien contre les intérêts de l’Iran ».

Le général Soleimani, l’ancien commandant de la force Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI), ainsi qu’al-Muhandis, le commandant adjoint du Hashd al- Shaabi en Irak, ont été tués lors d’une frappe de drones américains ciblée à l’aéroport international de Bagdad en janvier 2020.

L’Iran a condamné les assassinats de Soleimani et d’al-Muhandis en tant que « terrorisme d’État » et a promis d’éliminer la présence américaine dans la région comme acte de vengeance final, tout en pressant l’Irak de forcer les forces américaines à quitter son sol.