L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Investissez et l’Etat vous le rendra !


Rédigé par Saâd JAFRI le Dimanche 24 Juillet 2022



Investissez et l’Etat vous le rendra !
Très attendue, la première version de la nouvelle Charte de l’Investissement a (enfin) vu le jour et les députés passent au crible ses 42 articles, qui se veulent incitatifs dans un contexte économique morose où la réticence des investisseurs est devenue la règle. Développement des zones d’activité industrielles, logistiques, commerciales et touristiques, valorisation des lots de terrain destinés aux projets d’investissement, coup de pouce financier aux entrepreneurs via différents dispositifs… l’Etat a mis le paquet pour mettre à disposition des investisseurs un terreau fertile pour faire tourner leurs capitaux.

Une stratégie courue d’avance, du moment que le secteur privé ne contribue que chichement aux investissements du pays - ne dépassant pas les 100 MMDH annuellement -, alors que la part de l’investissement public est estimée à 65 %, contre 20% en moyenne mondiale. La situation est tellement périlleuse que l’Exécutif se retrouve obligé de réserver des « primes » aux investisseurs qui remplissent un cahier des charges fixé par la tutelle, facilement respectable. Et si les projets d’investissement concernent des secteurs d’activité prioritaires, ou encore se situent dans des régions en manque, des primes «sectorielles» et «territoriales » sont prévues par le projet de loi. Ceci, sans oublier la batterie d’avantages fiscaux et douaniers et les garanties de l’Etat en faveur des investisseurs étrangers, qui viennent couronner ces mesures, faisant du Royaume un eldorado pour les détenteurs de fonds.

La mise en pratique de cette nouvelle Charte va être chapeautée, sans surprises, par un organe ministériel spécialisé, qui devra jouer le rôle d’incitateur, mais aussi de gendarme en statuant sur le caractère stratégique ou non des projets d’investissement, tout en procédant à l’évaluation périodique de l’efficacité des dispositifs prévus par la loi. Car, nombreux sont les projets qui, à première vue, paraissaient prometteurs mais qui, aujourd’hui, sont une tache noire dans le CV du Maroc. Gare à ces échecs, ça nous coûte cher !



Saâd JAFRI



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Août 2022 - 16:29 Tournant stratégique

Mercredi 17 Août 2022 - 16:38 Dogmatisme aveuglant !






🔴 Top News