L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Interview avec Nezha Larhrissi : « Il faut hausser le taux d’activité féminine de 45% d’ici 2035 »


Rédigé par Mariem LEMRAJNI Vendredi 14 Avril 2023

L’organisation marocaine eSTEM Morocco a lancé une plateforme numérique intitulée « TITRIT » (étoile brillante) qui ambitionne de renforcer l’inclusion digitale de 50.000 jeunes filles à l’horizon de 2025, en les accompagnant dans leur projet de carrière en technologie. Dans ce sillage, la co-fondatrice et présidente de eSTEM Morocco, Nezha Larhrissi, co-initiatrice de cette plateforme 100% marocaine vouée à l’emploi des femmes, qui s’investit avec cœur dans cette noble entreprise, répond à nos questions.



- Votre approche dans le cadre de cette plateforme se propose le renforcement de l’inclusion digitale de 50.000 jeunes filles à l’horizon de 2025. Comment l’idée vous est-elle venue ?

- A eSTEM Morocco, nous opérons sur le terrain depuis dix années en déployant plusieurs programmes dont le Technovation Girls, la plus grande compétition dans le monde de développement d’applications Mobiles pour filles juniors. En 2018, nous avons pu mobiliser plusieurs filles de 63 villes marocaines à participer et compléter leurs projets sans nous déplacer. Le pouvoir du digital et de l’accompagnement à distance et en ligne était une évidence pour nous bien avant la pandémie du Covid. Notre expérience terrain nous a ainsi permis de relever deux points importants : d’une part, le digital permet de multiplier exponentiellement nos programmes pour atteindre toutes les régions du Maroc et le maximum de jeunes filles, et, d’autre part, l’accompagnement lorsqu’il est inscrit dans la durée crée un changement réel, durable et positif dans la vie des bénéficiaires. C’est ainsi qu’est venue l’idée de se mettre sur un projet ambitieux de développer notre propre plateforme digitale TITRIT pour un accompagnement durable et efficace dans le temps. Grâce à notre sélection pour l’accélérateur digital d’équité, financé par notre partenaire stratégique HP et mené par Aspen Institute USA en 2022, nous avons pu développer cette solution.

- TITRIT se veut la première solution pédagogique marocaine innovante, parlez-nous dans le détail de ce projet et comment il se différencie des démarches en cours…

- Le chantier éducatif au Maroc est de taille et le domaine de l’autonomisation économique des femmes qui traite des questions relatives au genre est aussi une grande priorité pour notre pays. Les deux sujets requièrent la collaboration et la cohésion d’une multitude d’acteurs. TITRIT est ainsi la solution qui vient renforcer et compléter les autres initiatives et démarches menées par la société civile tout en apportant une dimension d’innovation du modèle social. Lorsqu'une fille en primaire, collège ou lycée embarque et s'inscrit sur cette plateforme 100% marocaine, elle se connecte au monde des programmes et des possibilités offertes par eSTEM Morocco. A force d’en bénéficier année après année, elle acquiert plus de confiance en elle-même  et devient capable de faire des choix de carrière et de vie judicieux.

- Où en êtes-vous dans la mise en place du projet en question, et quels bénéfices en attendez-vous ?

- Les méthodes de travail évoluent à une vitesse inédite, ainsi, la plateforme se propose de favoriser l'accès des femmes et des filles aux technologies et aux métiers du numérique en assurant le suivi pour les filles de 13 à 18 ans. Dans ce sens, nous avons mené fin 2022 et début 2023 plusieurs « focus groups » avec des jeunes filles dans les collèges et lycées marocains. Leurs retours par rapport à l’idée et les fonctionnalités de la plateforme étaient positifs. Ce qui est surprenant, c’est que 82,19% des filles interrogées recherchent en priorité, chez un mentor, le  Support Émotionnel et Psychologique bien avant le Support Technique. En mars 2023, nous avons organisé, en présence de madame la ministre de la Solidarité, de l’Insertion Sociale et de la Famille, l’événement du lancement de la plateforme en collaboration avec HP, l’ICESCO et la FUMI. Nous y avons accueilli une délégation américaine de mentors venus de la Silicon Valley, prêts à nous soutenir pour les Mentoring Circles (les premiers programmes offerts sur TITRIT). En parallèle, nous avons distribué des ordinateurs HP neufs à douze associations locales dans plusieurs régions afin de briser la barrière d’accès à l’infrastructure pour les filles. Nous avons aussi noué des partenariats avec des entreprises et des réseaux de femmes actives afin de pouvoir mobiliser en masse des mentors. eSTEM Morocco mise sur cette plateforme pour devenir la seule porte d’entrée vers tous ses programmes. Comme toute plateforme digitale nouvelle, ceci demande un travail minutieux de communication et d’intégration techniques, c’est pour cette raison que nous enchaînons les présentations et accueillons à bras ouverts tout support offert par des partenaires potentiels qui se reconnaîtraient dans notre mission d’inclure digitalement 50.000 filles à l’horizon 2025.

- Quelles solutions pédagogiques proposez-vous à ces jeunes filles pour garantir leur employabilité dans le contexte de lutte contre les inégalités de genre ?

- L’ingénierie de TITRIT se base sur la bonne pratique de ce que conseillent les professionnels en matière de croissance personnelle pour cette catégorie de bénéficiaires. En effet, la plateforme permet à la fille de se connecter avec un nouveau Mentor trois fois par an, pour l'aider à transformer ses aspirations et ses ambitions en projets concrets et à puiser dans diverses ressources pour les exécuter étape par étape. L’apprenante s’inspire aussi de rôles modèles qui la motivent à rêver grand et à démystifier le monde professionnel. Pour ce faire, elle accède à un catalogue de programmes et d’opportunités adaptés à son âge. Cette même jeune fille, à son tour, offre ses compétences numériques à titre gracieux pour aider une femme entrepreneure à la tête d’une coopérative.

- Votre engagement à accélérer l'apprentissage en utilisant les dernières tendances dans la tech s’avère inébranlable et sous-tendu par une vision humanitaire. Quelles formes d’action envisagez-vous pour susciter plus d’intérêt des utilisateurs de la plateforme ?

- TITRIT est pensée en adéquation avec l’évolution de l’écosystème pédagogique et éducatif autour des jeunes filles. En effet, dans la « roadmap » de ses fonctionnalités, il est prévu que plusieurs acteurs puissent accéder à la plateforme pour voir certains aspects de l’évolution de la fille. Par exemple : ses parents, nos donateurs, les associations partenaires qui offrent des programmes, etc…
La priorité pour nous, c’est de monter des partenariats avec divers acteurs pour nous permettre une communication beaucoup plus focalisée et efficace comparée à une diffusion large en multimedia.
Nous sommes conscients que la richesse du contenu de la plateforme est l’élément qui va maintenir l’engagement des filles; nous nous donnons ainsi la mission de continuer à concevoir du contenu attractif et des programmes attrayants.

- Quels enjeux sous-tendent votre action à encourager les filles à poursuivre une carrière en technologie et quelle catégorie visez-vous plus particulièrement à travers cette initiative ?

- Nous visons la catégorie des jeunes filles scolarisées en primaire, collège et lycée en s’inscrivant dans la vision du Nouveau Modèle de Développement qui stipule que parmi 15 indicateurs de développement, notre nation souhaite atteindre un taux d’activité féminin de 45% à l’horizon 2035, alors que ce même indice est en chute depuis les vingt dernières années et tourne aujourd’hui autour des 20%. En misant sur l’accompagnement des jeunes filles, nous ambitionnons de préparer la future génération des femmes actives en les dotant d’outils de croissance de leur personnalité et leur mindset. L’orientation vers les métiers STEM est d’abord en ligne avec l’ADN de notre association qui encourage depuis dix ans les filles à s’orienter vers des carrières scientifiques et technologiques. D’autre part, le monde change et la technologie digitale en est un pilier incontournable. Nous joignons nos forces à notre partenaire stratégique HP qui œuvre à l’échelle mondiale pour l’inclusion digitale de 150 millions de personnes fragiles à l’horizon 2030.








🔴 Top News