Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

[ Interview avec Mohamed Benhsain, directeur du TNMV ] Une reprise qui s’annonce prometteuse


Rédigé par Hiba Chaker le Dimanche 4 Juillet 2021

Aides aux acteurs culturels, promotion du théâtre et nouveau modèle de développement… Mohamed Benhsain, directeur du Théâtre Mohammed V, nous livre ses perspectives sur la reprise culturelle post-Covid.



- Après une longue fermeture, comment pouvez-vous décrire la relance du Théâtre Mohammed V ?

- Il est certain qu’après une fermeture aussi longue et un arrêt aussi éprouvant, la relance du théâtre ne se fera pas sur un rythme soutenu, mais doucement et sûrement afin de laisser le temps aux artistes de mieux se préparer pour la rencontre de leur public. Certes, nous avons déjà une belle programmation en cours présentant principalement les nouvelles productions théâtrales soutenues par le TNMV ainsi que des soirées musicales avec nos partenaires traditionnels, mais la rentrée à partir de septembre prochain sera encore plus étoffée et plus riche.

- Comment le secteur théâtral peut-il se remettre en ordre ?

- Le secteur théâtral au Maroc est constitué d’artistes passionnés par la scène qui sauront se réadapter facilement à la reprise post-Covid car la plupart des troupes professionnelles n’ont pas cessé de créer durant cette période de crise et pourront redoubler d’effort pour mettre leur projets sur pied et offrir le meilleur à leur public.

- Y a-t-il un plan étatique pour soutenir la relance post-Covid de l’activité théâtrale et artistique ?

- Durant la pandémie, le ministère de la Culture avait mis en place un programme de subventions exceptionnelles afin de soutenir les artistes et opérateurs dans cette crise. Il est, aujourd’hui, nécessaire de relancer les programmes de subventions initiés ces dernières années dédiés aux troupes de théâtre, aux associations culturelles, aux artistes créateurs et opérateurs artistiques afin qu’ils puissent se reconstruire et participer à la relance du secteur.

- Après 15 mois de fermeture du théâtre, même pour les répétitions des professionnels, qu’en serait-il de la qualité des contenus proposés au public ?

- Le Maroc peut se vanter d’avoir des artistes et créateurs de grand talent qui, malgré cet arrêt de quinze mois, pourront reprendre une activité normale et proposer des créations et des oeuvres de grande qualité.

- Les professionnels du secteur ont opté pour des modes hybrides afin de transmettre leurs créations au public. Pensez-vous que ça pourrait être le futur du spectacle vivant ?

- Certes, il est toujours enrichissant de développer de nouvelles expériences et de nouvelles formes de diffusion des spectacles vivants, mais il est encore plus certain que ces modes hybrides ne pourront pas remplacer l’échange direct entre l’artiste sur scène et son public, et toutes les émotions que cela peut provoquer.

- Quel avenir pour le théâtre dans le cadre du nouveau modèle de développement ?

- La culture joue toujours un rôle primordial dans le développement des grands peuples. Le Royaume du Maroc est l’un des pays qui dispose d’un des plus riches patrimoines culturels se déclinant sous différentes formes et expressions. La préservation, la valorisation, la transmission et la création sont les maîtres mots afin de faire de la culture un des vecteurs de développement du pays.
 
Recueillis par Hiba CHAKER


Vers une médiatisation du théâtre
 
Une convention de partenariat a été signée, mardi à Rabat, entre le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports et la Société Nationale de Radiodiffusion et de Télévision (SNRT), dans le but de renforcer la couverture médiatique des activités artistiques et théâtrales.

Cette convention vise à assurer la couverture médiatique des manifestations artistiques et culturelles majeures, notamment les festivals et les activités artistiques dédiés au théâtre, afin de les faire connaître auprès du public.

A cette occasion, le secrétaire général du ministère, Abdelilah Afifi, a souligné, dans une déclaration à la presse, que cette convention permettra de garantir la transmission télévisée d’un certain nombre de pièces de théâtre, notamment celles présentées dans le cadre du Festival National du Théâtre.

La convention permettra également à la SNRT de réaliser des émissions spéciales et des reportages sur le théâtre dans le Royaume et sur tous les programmes culturels soutenus par le ministère, selon Afifi.
 
H. C.

  


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 31 Juillet 2021 - 19:50 Le Grand oral de Jouahri devant le Souverain