L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



Actu Maroc

Interview avec Kamal Youssefi : «La blockchain redéfinit les modèles économiques en favorisant une autonomie numérique »


Rédigé par Safaa KSAANI Lundi 10 Juin 2024

La blockchain offre de nombreux atouts aux entreprises, faisant d’elle un secteur d’avenir. Pour le Maroc, il peut jouer un rôle crucial dans le développement économique de l'Afrique du Nord et au-delà en investissant dans l’innovation. Explications avec Kamal Youssefi, fondateur de Swisscom Blockchain AG.



- Vous êtes à la tête du Conseil d’Administration de la Hashgraph Association, une organisation indépendante à but non lucratif. Pouvez-vous nous en parler davantage ?

- La Hashgraph Association est une organisation indépendante à but non lucratif, dont l'objectif est de créer un écosystème innovant et dynamique pour les startups, les entreprises et les institutions gouvernementales du monde entier. Elle tire parti des capacités de Hedera Hashgraph afin de concevoir et développer des solutions d'entreprise et des applications décentralisées. Nous avons voulu créer une économie qui permet aux start-ups, aux entreprises et aux gouvernements de construire un avenir numérique fiable, sécurisé et autonome pour tous. Hedera est le réseau public d'entreprise le plus utilisé dans le monde, et qui permet de rendre votre monde numérique exactement tel qu'il devrait être : le vôtre.

- A quel point la blockchain est une technologie importante aujourd’hui ?

- La blockchain a changé la donne, permettant l'émergence de nouveaux modèles économiques. Les plateformes blockchain et les registres distribués (DLT) représentent une évolution significative, favorisant une autonomisation numérique tout en apportant une protection renforcée de la vie privée, une garantie de la confidentialité, et l’assurance de l'intégrité des versions numériques. Ces technologies permettent aux individus de prendre le contrôle de leurs données et de leurs transactions, tout en bénéficiant de nouveaux niveaux de sécurité et de transparence.

Pour résumer, la blockchain et les DLT redéfinissent les modèles économiques en favorisant une autonomie numérique. Elles garantissent la confidentialité et l'intégrité des données, tout en responsabilisant les individus. Ces technologies transforment la manière dont nous gérons les transactions, les contrats et les organisations, ouvrant la voie à une nouvelle ère de transparence et de sécurité.

- La blockchain est-elle un secteur d’avenir ?

- A mon avis, complètement, car la blockchain et les DLT jouent un rôle crucial dans ce que nous appelons l'arbre des mots. Ces technologies ne se contentent pas de manipuler des données, elles constituent également des piliers essentiels de notre infrastructure numérique. Elles permettent l'exécution de transactions sécurisées sans nécessité de confiance entre les acteurs ni d'autorisation préalable.

À l'avenir, nous verrons la blockchain et les plateformes associées interagir et se superposer avec d'autres technologies émergentes telles que la robotique, l’Intelligence Artificielle et l'Internet des objets (IoT). Nous sommes à l'aube d'innovations majeures en réalité augmentée, réalité virtuelle, et d'autres domaines tels que les villes intelligentes et l'informatique avancée.

C'est à ce moment précis que la magie opère : lorsque toutes ces technologies convergent, elles se fondent sur une couche de confiance, ouverte et transparente, telle que voulue par leurs créateurs. Cette convergence permettra des synergies inédites, révolutionnant ainsi notre façon d'interagir avec le monde numérique et physique.

- Quels sont les principaux atouts de la blockchain ? Quid de ses enjeux ?

- Les blockchains fournissent une ouverture et une transparence inégalées pour la gestion des enregistrements de données et d'informations. Elles offrent l'infrastructure nécessaire pour assurer une confiance fiable, accessible aux entreprises. Un exemple concret de cette application se trouve dans le domaine de la chaîne d'approvisionnement.

La gestion de la chaîne d'approvisionnement implique de multiples parties prenantes, chacune ayant besoin d'une visibilité et d'une confiance sur les étapes de production et de distribution des produits. Traditionnellement, les chaînes d'approvisionnement souffrent de manque de transparence, ce qui peut entraîner des fraudes, des erreurs de communication et des inefficacités.

La blockchain offre une transparence car elle enregistre chaque étape du processus de production et de distribution sur une blockchain publique ou privée. Chaque mouvement de produit est horodaté et enregistré de manière immuable, une traçabilité parce que les entreprises peuvent suivre l'origine des matières premières jusqu'au produit final. Ce qui est particulièrement utile dans les industries alimentaires et pharmaceutiques pour garantir la sécurité et la conformité. Pour finir, l’efficacité, à travers la réduction de la paperasse grâce à des enregistrements numériques, simplifie les audits et les vérifications.

La blockchain fournit une infrastructure qui favorise la confiance, la transparence et l'efficacité dans la gestion des données et des informations. En rendant les processus plus transparents et traçables, les entreprises peuvent non seulement améliorer leur efficacité opérationnelle, mais aussi renforcer la confiance des consommateurs et des partenaires commerciaux.

- Votre expérience, forgée dans les postes que vous avez occupés en tant que fondateur de Swisscom Blockchain AG et co-fondateur du Hedera Governing Council, vous a permis d’acquérir une forte expertise dans le domaine des technologies émergentes. Selon vous, quel manque à gagner pour l’économie marocaine ?

- L'exemple de la Suisse et des Émirats montre que l'innovation numérique peut transformer les économies et créer des opportunités massives. En soutenant les start-ups et en investissant dans l'innovation, le Maroc peut jouer un rôle crucial dans le développement économique de l'Afrique du Nord et au-delà. La clé est de fournir un soutien solide, d'encourager l'exploration de nouvelles technologies et de créer un cadre favorable à l'adoption des applications décentralisées et des actifs numériques.

En deux ans, la Suisse a réussi à attirer plus de 2.000 start-ups, générant plus de 20.000 emplois. Aujourd'hui, nous observons un phénomène similaire aux Émirats, où Dubaï se positionne comme un leader de l'innovation pour les actifs numériques. Le Maroc a beaucoup de potentiel, une jeunesse connectée trilingue, bien formée, sans oublier sa position géographique et ses liens ancestraux avec les pays qui l’entourent. Le Maroc est un hub par excellence. Nous avons pu le constater pendant le GITEX Africa à Marrakech. Nous pouvons nous réjouir de nos capacités aujourd’hui dans le changement des paradigmes.

Propos recueillis par Safaa KSAANI

Portrait

Stratégie et innovation, son champ de bataille

Président du Conseil d’Administration de la Hashgraph Association, Kamal Youssefi fait partie de ces jeunes leaders porteurs d’une vision stratégique, d’innovation constante et d’engagement envers l’excellence. Son expérience, forgée dans les postes qu’il a occupés en tant que fondateur de Swisscom Blockchain AG et co-fondateur du Hedera Governing Council, lui a permis d’acquérir une forte expertise dans le domaine des technologies émergentes.

Lauréat de l’Université des Sciences Appliquées de Darmstadt en Allemagne, son parcours professionnel polyvalent lui concède tout naturellement les aptitudes de créer des écosystèmes pour les actifs numériques et de développer des solutions blockchain de niveau entreprise.

L’expertise acquise au sein de prestigieuses entreprises telles que EY et Swisscom lui a également permis de développer des plateformes numériques efficientes pour des sociétés de toutes tailles, et de promouvoir l’évolution des technologies émergentes à l’échelle mondiale.

Kamal Youssefi collabore étroitement avec des startups, des entreprises et des organismes gouvernementaux en Europe et au Moyen-Orient, pour l’élaboration et la mise en œuvre d’initiatives locales dans le domaine des DLT/blockchain initiatives. Son leadership et son savoir-faire contribuent, par ailleurs, à façonner l’avenir de ces technologies et à favoriser leur implémentation à grande échelle.



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Juin 2024 - 17:18 Gaz : Energean se recentre sur le Maroc







🔴 Top News