Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

IRT-RCAZ (0-0) : Un nul équitable mais inquiétant !

Botola Pro / D1


Rédigé par A. KITABRI le Vendredi 25 Septembre 2020

RSB-ASFAR (2-1) : Les Berkanais opportunistes et chanceux !



IRT-RCAZ (0-0) : Un nul équitable mais inquiétant !
Une victoire pour le podium ! Les Berkanais se sont offert une victoire qui leur permet de rester dans la course au titre et au podium. 

Trois Berkanais en vedettes !
Trois joueurs ont été les plus décisifs : Nemsaoui, Mohamed Aziz et Zouheir Laâroubi. Aziz et Nemsaoui qui ont collaboré aux deux buts inscrits et Zouheir pour avoir sauvé son équipe en déviant grâce à une belle parade un ballon qui filait vers les filets aux ultimes secondes du match. 

Les buts :
-1 à 0 : Un corner tiré par Nemsaoui. Une déviation de la tête de Mohamed Aziz. Un ballon logé dans les filets. 
-1 à 1 : Une relance d’Akrad. Une remise latérale en profondeur. Une de Joseph Gnado vers la surface de réparation. Déviation de Goudali. Le ballon dans les filets.
-2 à 1 : Une balle arrêtée. Nemsaoui vers la surface de réparation. Une main touchant le ballon. Un penalty. Une transformation impeccable de Mohamed Aziz. 

Beaucoup de déchets !
Des ratages, il y en avait des deux côtés. Des interventions décisives des deux gardiens, il y en avait. Mais les locaux ont été les plus efficaces et les plus opportunistes.

A tout moment, le match pouvait basculer d’un côté comme de l’autre. Le jeu était ouvert et équilibré. La chance était Berkanaise. 

L’ASFAR toujours à la quête d’une victoire !
L’ASFAR, depuis la reprise, n’arrive pas à gagner. Après une série de nuls, elle a enregistré sa première défaite covidienne. Sur le terrain, la jeune formation est pourtant prometteuse. Il lui faut encore du temps pour affirmer et s’affirmer. Mais les prémisses d’une équipe compétitive sont là.

L’autre match de la même soirée était difficile !
 La déclaration du coach Benali, à elle seule, résume le match. Un match mentalement et physiquement difficile à gérer.

Mentalement, les joueurs étaient sous une tension extrême à cause du classement général. Physiquement, les joueurs venaient de jouer plusieurs matchs, le dernier était à 72 heures. 

Aux difficultés physiques et mentales s’ajoute le champ de jeu très lourd exigeant des joueurs plus d’efforts. 

Un nul qui maintient l’espoir ! 
Les visiteurs en réalisant le nul peuvent encore espérer. Ils restent collés au groupe menacé par la relégation. Tout est encore possible. Avant le match, ils étaient plus stressés que leurs adversaires. Ils venaient de perdre un match largement à leur portée face au Wydad. Une défaite qui met en danger leur avenir dans la D1 de la Botola Pro. 

Jouer la peur au ventre !
Au niveau du jeu, les joueurs des deux clubs ont donné le maximum. Il n’y a pas eu de but. Il n’y a pas eu de spectacle. Mais le jeu a été intense, rapide et équilibré. Les joueurs avaient pour objectif surtout de ne pas encaisser de but. Ils ont joué la peur au ventre. Au sifflet final, les Zmamris ont extériorisé leur satisfaction. Les Tangérois, discrets, ont regagné les vestiaires avec la tête des mauvais jours.
 
A.KITABRI