L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Hausse du prix du carburant : la FNTM suspend toute activité à partir du 6 avril


Rédigé par Kawtar Chaat le Dimanche 3 Avril 2022

Suite à la hausse continue des prix des carburants au Maroc, la Fédération Nationale du Transport Multimodal (FNTM) a décidé de suspendre ses activités à compter du mercredi 6 avril à 10 heures, jusqu'à ce que les revendications des professionnels soient satisfaites.



Hausse du prix du carburant : la FNTM suspend toute activité à partir du 6 avril

Ces revendications concernent principalement l'accélération du cadre légal et réglementaire de l'indice du diesel afin de contrôler les fluctuations de prix et adopter l’indexation.

 

La recherche de solutions pratiques au problème du paiement des échéances des emprunts et des agréments, figurent également parmi les revendications, compte tenu de la situation actuelle de la contractualisation des transports avec détermination du coût de référence et la révision du diesel professionnel, indique la Fédération dans un communiqué.

 

La FNTM affirme que sa décision intervient dans un contexte de hausse sans précédent des prix du carburant au niveau national et de son impact sur le coût des transports, qui menace les entreprises nationales de transport et sape leur compétitivité et leur capacité à poursuivre leurs activités.

 

Si le gouvernement apporte un soutien exceptionnel aux travailleurs routiers, cette approche se heurte à de nombreuses lacunes qui l'empêchent d'atténuer les effets négatifs de la sous-traitance des transports, ajoute la même source.

 

La Fédération souligne, dans ce contexte, que le coût élevé du carburant ainsi que les frais associés aux contrats de transport routier les menace de faillite.

 

Les demandes de la fédération interviennent quelques jours après que le gouvernement marocain a annoncé le lancement d'un programme de soutien financier pour atténuer les effets de la hausse des prix du carburant sur les opérateurs de transport. Les bénéficiaires du régime sont les professionnels exerçant dans les secteurs des transports publics, du tourisme, du transit, du transport de marchandises, du transport scolaire et du personnel.

 

Les mesures gouvernementales ont été mises en œuvre en réponse à la protestation nationale des opérateurs de transport de passagers et de marchandises.