Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

HCR : 9 047 réfugiés accueillis au Maroc à fin octobre


Rédigé par Kawtar Chaat le Dimanche 21 Novembre 2021

Le Maroc a accueilli 9 047 réfugiés à fin octobre, en plus de 7 912 demandeurs d'asile, soit 25,32 % de plus par rapport à fin 2020, où le pays comptait au total 13 533 réfugiés, précise le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR).



En tête de liste se trouvent les Syriens, avec 5 004 personnes, soit 55,31%, vient ensuite le Yémen avec 1 095 personnes (12,10 %), suivi de la République centrafricaine (907 soit 10 %) et de la Côte d'Ivoire (384 soit 4,24 %).
 
S'agissant du niveau d'instruction des réfugiés, 22% des personnes accueilli au Maroc n'ont aucune éducation, 31% ont une éducation primaire, 24% ont une éducation secondaire et 20% ont bénéficié des études universitaires explique le HCR, soulignant que 62,3% des réfugiés sont des hommes et 37,7% sont des femmes.
 
La répartition par âge se traduit par 66 % dans la tranche d'âge 18-59 ans, 12,3 % sont âgés entre 6 et 12 ans et 11,7% ont moins de 5 ans.
 
L'organisation rapporte que 27,7% des réfugiés au Maroc sont au chômage. Concernant leur emploi antérieur dans leur pays d'origine, 38% des réfugiés travaillaient dans le secteur tertiaire (services, professions libérales), 29% étaient au chômage, 11% étaient étudiants tandis que 7% travaillaient dans le secteur primaire (agriculture, pêche, foresterie).
 
Au Maroc, le plus grand nombre de réfugiés est hébergé à Rabat avec 1 346 personnes (14,8%), suivi de Casablanca avec 938 personnes (10,3%), puis Oujda (841 personnes, soit 9,2%) et Nador (675 personnes, soit 7,4%).
 
 La même source rapporte que 1 967 réfugiés ayant des besoins spécifiques ont été enregistrés au 31 octobre 2021. 23,23 % d'entre eux avaient des problèmes de santé (un état grave) et 19,42 % avaient des besoins spécifiques de protection juridique et physique.
 
En outre, le nombre de demandeurs d'asile ayant quitté leur pays et cherchant à se protéger des persécutions et des violations flagrantes des droits humains commises dans un autre pays, mais qui n'ont pas été légalement reconnus comme réfugiés, s’élève à 7 912. Ils sont principalement originaires de Guinée (2 227 personnes, soit 28,14%), du Cameroun (1 044 personnes, soit 13,19%), de la Côte d'Ivoire (992, soit 12,53%), et du Sénégal (944, soit 11,93%).

  


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 27 Novembre 2021 - 19:50 Voici les nouvelles conditions d’accès au Maroc