Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Guillaume Scheurer : « La démocratie au Maroc est en marche »


Rédigé par Anass Machloukh le Samedi 18 Septembre 2021

L’ambassadeur de la Suisse au Maroc, Guillaume Scheurer, s’est réjoui de la dynamique des relations entre Berne et Rabat, lesquelles pourraient être renforcées par de nouveaux accords bilatéraux dans de plusieurs domaines de coopération, annonce le diplomate à L’Opinion.



Guillaume Scheurer : « La démocratie au Maroc est en marche »
Dans le cadre de la célébration du centenaire de sa présence diplomatique au Maroc, l’Ambassade suisse continue d’organiser le cycle de conférences sous le signe « Innovation & questions du temps présent ». Après le séminaire organisé par le marocain Rachid El Guerraoui sur l’intelligence artificielle, la mission diplomatique suisse a présenté au public, mercredi, le célèbre chercheur en astrophysique, Claude Nicollier, qui a assuré une conférence sur le thème « Hubble, le défi et la récompense » au siège de l’Académie du Royaume du Maroc.

À cette occasion, l’ambassadeur suisse Guillaume Scheurer a salué l’évolution des relations entre Rabat et Berne, se réjouissant de la dynamique qu’elles ont connue durant ces dernières années. Dans une déclaration à L’Opinion, M. Scheurer a annoncé en exclusivité que de nouveaux accords bilatéraux sont en préparation, lesquels devraient être signés dans les mois qui viennent en marge de la visite de délégations suisses au Royaume. Selon le diplomate, plusieurs domaines de coopération sont concernés, à savoir le commerce, l’industrie et l’innovation. 

En effet, il s’agit du couronnement d’un travail continu de l’ambassade avec les acteurs institutionnels marocains concernés, à savoir la CGEM, les Chambres de Commerce ainsi que leurs homologues suisses. L’objectif est de créer plus d’affinités et d’échanges sur les opportunités d’investissement et les débouchés commerciaux.

Interrogé sur les élections législatives et l’arrivée d’un nouveau gouvernement au Maroc, le diplomate n’a pas caché son admiration pour la réussite du scrutin du 8 septembre, saluant les progrès démocratiques qu’a pu réaliser le Royaume. « On peut dire que la démocratie est en marche dans ce beau pays », nous a-t-il confié dans la salle majestueuse de l’Académie du Royaume.