Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Guerre en Ukraine : Eclairage de Martin Elliot Sampson


Rédigé par Anass Machloukh le Lundi 4 Avril 2022

Martin Elliot Sampson, Haut-conseiller britannique à la Défense pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord et maréchal de l’air de l’Armée britannique nous explique comment le Royaume-Uni soutient l’Armée ukrainienne tout en donnant son avis sur le retrait russe de Kiev. Détails.



Martin Elliot Sampson, Haut-conseiller britannique à la Défense pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord et maréchal de l’air de l’Armée britannique
Martin Elliot Sampson, Haut-conseiller britannique à la Défense pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord et maréchal de l’air de l’Armée britannique

Un des pays occidentaux les plus engagés dans le soutien à l'Ukraine aux côtés des Etats-Unis et ses alliés, le Royaume-Uni s’est distingué depuis le début du conflit par ses rapports de renseignements concernant le déroulement des opérations militaires. Londres s’investit également dans le soutien militaire et humanitaire au régime ukrainien. Près de 6000 missiles supplémentaires seront envoyés pour renforcer l’Armée de Kiev, nous indique le maréchal de l’air britannique et Haut Conseiller pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient, Martin Elliot Sampson, ajoutant que cette livraison vise à renforcer les défenses de l'Ukraine. 
 
Aux livraisons d’armes s’ajoutent les exercices conjoints et la formation de l’Armée ukrainienne, dont 20.000 soldats ont été formés par les instructeurs britanniques, selon le Marshall, qui fait part de l’intention de son pays d’envoyer des armes défensives telles que les armes antichars. En plus de cela, le Royaume-Uni a mobilisé 25 millions de livres sterling à titre de financement aux forces armées ukrainiennes.
 
« Le Royaume-Uni est également l'un des plus grands donateurs d'aide à l'Ukraine, puisqu’il met sur table 394 millions de livres sterling, dont 220 millions de livres sterling d'aide humanitaire et 174 millions de livres sterling de soutien économique et énergétique », précise M. Sampson, qui a répondu à nos questions lors de sa récente visite au Maroc.
 
Par ailleurs, le conflit connaît un tournant majeur avec le retrait de l’Armée russe de Kiev et de ses zones environnantes. Moscou a expliqué cela par sa volonté de repositionner ses forces dans la région du Donbass. Pourtant, cette annonce n’est pas crédible aux yeux de Martin Sampson qui considère que la progression russe est largement au point mort sur tous les fronts. Selon lui, les forces russes ont pu faire des progrès minimes, mais au prix de lourdes pertes. « La grande majorité du territoire ukrainien, y compris toutes les grandes villes, reste aux mains des Ukrainiens », explique notre interlocuteur.

« Bien que la Russie ait déclaré qu'elle n'envahirait pas l'Ukraine, elle l'a fait le 24 février, sachant que l’Armée russe a attaqué des zones résidentielles, des écoles et des hôpitaux même si elle a dit qu’elle ne ciblerait pas les infrastructures civiles. Le Royaume-Uni s'est engagé à dénoncer les faux récits et la désinformation russes et nous continuerons à en discuter avec nos alliés et partenaires, y compris le Maroc, à chaque occasion disponible », poursuit le Haut-conseiller.
 
Rappelons que le Maroc est resté neutre dans le conflit ukrainien. Le Royaume n’a pas participé au vote de la résolution des Nations unies. Le ministère des Affaires étrangères a fait état de l’attachement du Maroc au respect de la souveraineté des Etats et au principe de non-recours à la violence comme moyen de résolution des conflits internationaux.