Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Web zone

Google ne se servira plus des cookies pour la publicité


le Dimanche 7 Mars 2021

Google s’engage à ne plus construire d’identifiants alternatifs aux cookies tiers pour suivre les internautes et opte pour une technologie qui permet plus d’anonymat en ligne.



Google ne se servira plus des cookies pour la publicité
La publicité en ligne va subir une révolution. Google a annoncé que ses technologies de suivi publicitaire inter-sites vont bientôt être abandonnées. Celles-ci concernent les internautes qui ont un identifiant unique, c’est-à-dire plus concrètement que ce que l’on appelle plus communément « cookies », que les annonceurs et régies apprécient tant vont disparaître.
 
Les cookies sont des bouts de code qui permettent de profiler et donc de cibler la publicité en fonction de ce que fait chaque internaute en ligne. Cette annonce n’est pas aussi surprenante que cela : Google avait déjà quelque peu annoncé la chose en janvier 2020 lorsque l’entreprise a déclaré qu’ils ne seront plus existants d’ici 2022.
 
Mais ne vous leurrez pas : la publicité ciblée ne cessera pas d’exister pour autant. C’est un nouveau mécanisme qui sera mis en place regroupant un « bac à sable de confidentialité » (Privacy Sandbox). La création de segments d’utilisateurs via un algorithme baptisé Federated Learning of Cohorts (FloC) pourront à leur tour proposer une publicité ciblée.
 
David Temkin, directeur produit de Google explique : « Si le secteur de la publicité en ligne n'évolue pas pour répondre aux interrogations des utilisateurs sur leur confidentialité et sur la manière dont leur identité personnelle est exploitée, cela menace le futur du web ouvert et gratuit ».
 
L’anonymisation et l’agrégation des données ont bien avancé ce qui permettra de préserver la confidentialité tout en continuant de cibler la publicité en ligne. Cette nouvelle technologie sera mise en place par Google dès le mois d’avril avec sa nouvelle version de Chrome : 90. Les annonceurs pourront ainsi tester cette technologie dès le second trimestre et Chrome 90 aura de nouveaux contrôles qui permettront d’activer ou pas la Privacy Sandbox. Un enjeu de taille pour l’entreprise américaine dont le plus gros de ses revenus proviennent de la publicité (un total de 292 milliards de dollars l’an passé).

  


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 4 Août 2021 - 17:04 Emmanuel Macron : Après président, influenceur