L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Conso & Web zone

Google : Les robots appelés à prendre des décisions


Rédigé par L'Opinion le Mercredi 17 Août 2022

Les chercheurs de Google utilisent les résultats de grands modèles de langage pour apprendre à des robots simples à prendre des décisions et à effectuer des tâches plus compliquées.



Des millions de robots travaillent dans des usines à travers le monde, mais ils suivent des instructions spécifiques et ne se concentrent généralement que sur une ou deux tâches.

La course pour construire un robot capable d’effectuer une gamme de tâches quotidiennes et d’apprendre sur le tas est beaucoup plus complexe. Les entreprises technologiques, grandes et petites, ont travaillé pour construire de tels robots à usage général pendant des années. Les modèles de langage fonctionnent en prenant d’énormes quantités de textes téléchargés sur Internet et en les utilisant pour former des logiciels d’intelligence artificielle à deviner quels types de réponses pourraient survenir après certaines questions ou commentaires. Pourtant, Google va de l’avant et a maintenant fusionné des modèles de langage avec certains de ses robots.

Désormais, au lieu d’avoir à encoder des instructions techniques spécifiques pour chaque tâche qu’un robot peut effectuer, les chercheurs peuvent simplement leur parler avec un langage courant. Plus important encore, le nouveau logiciel aide les robots à analyser eux-mêmes des instructions complexes en plusieurs étapes.

Maintenant, les robots peuvent interpréter des instructions qu’ils n’ont jamais entendues auparavant et proposer des réponses et des actions qui ont du sens, au lieu de fournir une liste d’instructions en dirigeant chacun des mouvements du robot un par un, les robots peuvent maintenant répondre à des demandes complètes, plus comme un humain. Si les robots étaient capables de comprendre des tâches complexes, cela pourrait signifier que les centres de distribution pourraient être plus petits, avec moins d’humains et plus de robots.

Cela pourrait signifier moins d’emplois pour les gens. Il est clair que Google a un intérêt sérieux pour la robotique, en 2013, Google s’est lancé dans une frénésie de dépenses, achetant plusieurs sociétés de robotique, dont Boston Dynamics, le fabricant des chiens robots qui deviennent souvent viraux sur les médias sociaux, en 2017, Google a vendu Boston Dynamics au géant japonais des télécommunications et de l’investissement technologique Softbank.

Dans le cadre du projet de modèle linguistique, les chercheurs de Google ont travaillé aux côtés de ceux d’Everyday Robots, une société distincte mais en propriété exclusive au sein de Google qui travaille spécifiquement sur la construction de robots capables d’effectuer une gamme de tâches « répétitives » et « corvées ». Les robots sont déjà à l’oeuvre dans diverses cafétérias Google, essuyant les comptoirs et jetant des ordures.



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News