Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Global Peace Index 2020 : La violence par habitant coûte au Maroc 6% du PIB chaque année


Rédigé par A. CHANNAJE le Mercredi 17 Juin 2020

Le Maroc est classé 83ème (contre 90ème en 2019) parmi 163 pays dans le Global Peace Index (GPI) 2020, fraîchement publié par l’Institut pour l’Economie et la Paix (IEP), basé à Sydney.



Global Peace Index 2020 : La violence par habitant coûte au Maroc 6% du PIB chaque année
Le GPI se base sur une vingtaine d’indicateurs qualitatifs et quantitatifs et mesure l’état de la paix à travers trois thématiques : le niveau de la sécurité et de la sûreté de la société, l’étendue des conflits nationaux et internationaux en cours, et le degré de militarisation.

Lancé en mai 2007, l’Indice est établi par le magazine The Economist et un jury d’experts faisant partie d’instituts sur la paix ou de think tanks, ainsi que le Centre for Peace and Conflict Studies (Centre d’études sur la Paix et les Conflits) de l’Université de Sydney en Australie. 

L’Indice révèle un monde dans lequel les conflits et les crises qui ont émergé au cours de la dernière décennie ont commencé à s’atténuer, pour être remplacés par une nouvelle vague de tension et d’incertitude à la suite de la pandémie de COVID-19.

Au Maghreb, le Maroc, avec un score de 2,057 sur 5, est classé 1er, suivi de la Tunisie (92ème), l’Algérie (117ème), l’Egypte (130ème) et la Libye (157ème).

A l’échelle de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord), le Royaume est classé 6ème, derrière la Jordanie ( 5ème au niveau régional et 72ème mondial), Oman ( 4ème au niveau régional et 68ème mondial), les Emirats arabes unis (3ème au niveau régional et 41ème mondial), le Koweït (2ème au niveau régional et 39ème mondial) et le Qatar (1er au niveau régional et 27ème mondial).

«Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (MENA) reste la région la moins pacifique du monde pour la sixième année consécutive. Elle abrite quatre des dix pays les moins pacifiques du monde alors qu’aucun pays de la région ne se classant au-dessus du 27ème rang selon le GPI».

En détail, le Maroc obtient un score de 1,865 pour l’étendue des conflits nationaux et internationaux en cours, contre 2,398 pour la sécurité et la sûreté de la société et 1,727 pour le degré de militarisation. D’après le GPI 2020, la violence par habitant coûte 894 dollars, soit 6% du PIB du Maroc, soit 1% de plus que l’année dernière.

Au niveau mondial, le GPI révèle que le niveau de paix dans le monde s’est détérioré, le score moyen des pays chutant de 0,34%. Il s’agit de la neuvième détérioration de la paix au cours des douze dernières années, avec 81 pays en amélioration et 80 enregistrant des détériorations au cours de l’année écoulée.

La paix des pays fragiles menacés par Coronavirus

Le GPI 2020 montre, d’autre part, que l’Islande reste le pays le plus paisible du monde, position qu’elle occupe depuis 2008. Elle est rejointe par la Nouvelle-Zélande, l’Autriche, le Portugal et le Danemark.

L’Afghanistan est le pays le moins pacifique du monde pour la deuxième année consécutive, suivi de la Syrie, de l’Irak, du Soudan du Sud et du Yémen. Tous, à l’exception du Yémen, sont classés parmi les cinq moins pacifiques depuis au moins 2015.

Le GPI montre également que seules deux des neuf régions du monde sont devenues plus pacifiques en 2019. La plus grande amélioration s’est produite dans la région de la Russie et de l’Eurasie, suivie de l’Amérique du Nord. L’Amérique du Nord a été la seule région à enregistrer des améliorations dans les trois domaines, tandis que la Russie et l’Eurasie ont enregistré des améliorations dans les conflits en cours et la sûreté et la sécurité, mais une détérioration dans le domaine de la militarisation. L’Indice montre aussi que la pandémie du Covid-19, en particulier ses conséquences économiques, aura probablement un impact sévère sur le fonctionnement des sociétés. « Cet impact pourrait entraîner une détérioration de la paix positive et augmenter le risque de flambées de violence et de conflits. L’Europe est susceptible de voir une augmentation des troubles civils alors que la récession imminente pique, tandis que de nombreux pays africains seront confrontés à des conditions de famine, créant un stress supplémentaire sur de nombreux pays fragiles », prévient-on.

« Les pays à forte paix positive ont une plus grande résilience pour absorber, s’adapter et se remettre des chocs, comme COVID-19 et la récession qui s’ensuit. En particulier, les pays qui obtiennent de bons résultats… sont plus susceptibles de se relever relativement rapidement de la crise », souligne-t-on.

A. CHANNAJE 

Repères

Baisse des forces armées dans 113 pays
Le Global Peace Index montre que les conflits en cours se détériorent de 6,8% et la sûreté et la sécurité de 3,3%. Le terrorisme et les conflits internes ont été les principaux facteurs de la détérioration mondiale de la paix, est-il expliqué. Par ailleurs, 97 pays ont enregistré une augmentation de l’activité terroriste, alors que seulement 43 avaient des niveaux de terrorisme plus faibles. Cependant, après avoir culminé en 2014 au plus fort de la guerre civile syrienne, le nombre total de décès dus au terrorisme a diminué chaque année au cours des cinq dernières années.
Les régions les plus pacifiques  
Le Global Peace Index démontre que le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord sont les deux régions les moins pacifiques du monde. L’Europe reste, cependant, la région la plus pacifique du monde. La Grèce (25ème) et la Belgique (27ème) ont connu la plus grande amélioration en matière de paix entre l’année 2019 et 2020. Le niveau de paix des régions de la Russie et de l’Eurasie progresse grâce aux améliorations des conflits en cours, de la sécurité et de la sûreté. Ainsi, l’Arménie enregistre la plus grande amélioration de la paix en comparaison avec les autres pays du monde, gagnant 15 places pour se classer au 99ème rang. Vingt pays d’Afrique subsaharienne ont néanmoins amélioré leur situation en matière de paix, tandis que 24 l’ont détériorée. L’Amérique du Sud est le continent qui a enregistré le plus grand nombre de détériorations dans les trois domaines, à savoirla sûreté et sécurité de la société, la militarisation et les conflits en cours.
Paix et écologie
Le GPI 2020 indique que les pressions environnementales continuent à avoir un impact négatif sur la paix dans le monde. Il révèle que 2,26 milliards de personnes habitent dans une zone qui est impactée de manière importante, voire très importante par le changement climatique, dont 1,24 milliard vient dans les pays les moins pacifiques au monde.
Pire, Global Peace Index montre que plus d’un tiers de la population n’aurait plus accès ni à l’eau ni à la nourriture d’ici à 2050, principalement en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud et en Amérique latine