L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Ghani Mahdi s’insurge contre le régime algérien après l’arrêt de sa chaine « Canal 22 »


Rédigé par L'Opinion Mercredi 17 Mai 2023

Sous pression des autorités algériennes, Canal 22, l’une des chaines a été interdite de diffusion par la satellite Eutelsat en Europe. L’opérateur a été soumis à une forte pression du régime qui redoute l’influence de cette chaine qui portait la voix du Hirak. Le Directeur de la chaine, Ghani Mahdi, a dénoncé une tentative de musèlement. Détails.




Fidèle à sa tradition de musèlement des voix dissidentes, le régime algérien a pu obtenir la chaîne "Canal 22", lancée et dirigée par le célèbre journaliste, Ghani Mahdi. Ce dernier a annoncé, via un communiqué, que la diffusion de la chaine de télévision a été suspendue par satellite.

Selon la même source, qui cite l'opérateur du satellite "Eutelsat", la suspension de la chaine est due aux pressions des autorités algériennes qui ont duré des mois. « La station de diffusion fait l’objet de plusieurs tentatives délibérées de perturbation », lit-on sur le communiqué. 

Le journaliste algérien, connu pour ses critiques acerbes contre le régime militaire, a condamné ce coup de force du régime qui, selon lui, a contraint les fournisseurs des fréquences de satellite en Europe à inscrire sa chaîne dans la liste noire.

Mehdi Ghali a dénoncé la politique des autorités algériennes, coupables à ses yeux, de bâillonner les médias indépendants. Il a critiqué la politique de répression et de confiscation menée à l’encontre de plusieurs organes médiatiques depuis des années.    

Lancée le 21 février 2022, Canal 22 est installée en France et régie par le code français de la presse. Mehdi Ghani a jugé qu’il n’a y a aucune raison valable qui justifie la suspension de sa chaîne qui, assure-t-il, respecte scrupuleusement la déontologie de la profession. « La Chaine a, en aucune façon, violé la loi algérienne puisqu’elle ne dispose d’aucun bureau ou correspondant en Algérie », explique le communiqué, soulignant que l’activité de la chaîne est concentrée au-delà du territoire algérien.

Malgré cette tentative de répression, Mehdi Ghani a assuré que la diffusion de la chaîne se poursuivra par d’autres moyens en attendant la reprise de la diffusion par satellite.  

Pour rappel, Canal 22 a eu pour vocation de porter la voix du Hirak en Algérie et s’imposait comme une ligne alternative à la propagande officielle. Ce qui n’a guère plus au régime des généraux qui semble indisposé par la ligne éditoriale de cette chaine qui se montre très critique de la politique algérienne vis-à-vis du Maroc et qui plaide pour l’apaisement.
 








🔴 Top News