Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Gaz naturel : Madrid et Rabat parviennent à un accord pour réutiliser le GME


Rédigé par Kawtar Chaat le Vendredi 11 Mars 2022

La coopération gazière entre le Maroc et l'Espagne se concrétise, et les efforts pour assurer la sécurité énergétique au Maroc à travers le gazoduc Maghreb-Europe progressent rapidement. Conformément à l'annonce du 2 février, les deux pays ont la volonté de conclure un accord pour permettre au Royaume d'importer le gaz liquéfié de Espagne via le gazoduc. Détails.



Les projets du Maroc d'importer du gaz naturel liquéfié (GNL) depuis l'Espagne via le gazoduc Maghreb-Europe progressent rapidement, selon l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM).

 

Après la décision de l'Algérie de rompre ses relations bilatérales avec le Maroc et de mettre fin au contrat du gazoduc, Rabat a poursuivi ses efforts pour renforcer son partenariat énergétique avec Madrid. Les deux gouvernements prennent les mesures préparatoires nécessaires pour inverser le flux du gazoduc Maghreb-Europe, qui acheminait auparavant du gaz e l'Algérie vers l'Espagne.

 

Le Maroc pourra acquérir du GNL sur les marchés internationaux, le décharger dans l’une des usines de regazéification en Espagne et utiliser le gazoduc maghrébin pour le transfert du produit vers son territoire, expliquent des sources espagnoles officielles au quotidien ibérique La Razon.

 

Bien que le facteur économique soit important, le facteur politique ne peut être négligé, indique la même source, notant que l'accord entre le Maroc et l'Espagne est susceptible de favoriser le rétablissement définitif de la normalité diplomatique entre les deux nations et, peut-être, le retour de l'ambassadrice marocaine à Madrid.

 

«L’acheminement du gaz de l’Espagne vers le Maroc nécessite une adaptation technique mineure. Par ailleurs, un accord entre Enagas (la société chargée du maintien et du développement des infrastructures gazières en Espagne, ndlr) et son homologue marocain est nécessaire pour établir les règles d’exploitation technique du gazoduc», précise-t-on.

 

Via cet accord, le Royaume pourra importer le gaz des marchés internationaux et le faire passer par l'Espagne pour assurer sa regazéification avant qu'il soit acheminé au territoire national à travers le gazoduc Maghreb-Europe, dont le flux sera inversé.

 

L'Espagne dispose de six installations de regazéification du GNL. Un atout que Madrid entend non seulement mettre au service de Rabat mais aussi au profit d'autres pays de l'Union européenne, dans le contexte de la guerre en Ukraine.