L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Conso & Web zone

GRWI 2023 : Le Maroc, meilleur pays en Afrique pour le travail à distance


Rédigé par A. CHANNAJE le Dimanche 22 Octobre 2023

Leader en Afrique, le Royaume se classe 48ème mondial dans le Global Remote Work Index 2023–GRWI (Indice mondial du travail à distance), fraichement publié par NordLayer, une entreprise newyorkaise spécialisée en cyber sécurité.



La performance du Maroc dans l'indice de cette année constitue une amélioration assez importante par rapport à son classement de 2022, publié en juillet dernier. A l’époque, il se classait au 60ème rang sur un total de 66 nations, soit 12 places gagnées. Cette année, le succès du Royaume est particulièrement remarquable car l'indice a été élargi pour inclure 108 pays.
 
Dans sa démarche, le GRWI évalue le potentiel des pays étudiés à figurer parmi les principales destinations de travail à distance. Cet indice mesure quatre dimensions principales : la cyber sécurité, la sécurité économique, les infrastructures numériques et physiques, et la sécurité sociale.
                                                                              
La cyber sécurité fait référence à un large éventail de facteurs qui constituent un environnement numérique sûr et sécurisé requis pour le travail à distance. Cette dimension couvre l’intégrité des infrastructures, la capacité de réponse aux menaces numériques et le niveau de législation ciblée sur la cybersécurité.
 
Pour ce qui du concept de sécurité économique, il englobe les différents aspects économiques de la vie et du travail dans un pays particulier.  Ce concept fait référence au coût de la vie, à l’accès aux soins de santé, à la facilité de communication et aux opportunités de temps libre de qualité.
 
Concernant, la dimension de l'infrastructure numérique et physique, celle-ci fait référence aux capacités numériques du pays à fournir et à prendre en charge un service Internet stable, rapide et étendu et à garantir une infrastructure physique pratique et sûre pour les déplacements.
Quant à la sécurité sociale, elle intègre les aspects de sécurité sociale et physique liés au travail et à la vie à distance. Elle combine les éléments de la sécurité globale contre les crimes au sein d’un pays avec des mesures évaluant l’équité et l’accès aux droits de l’homme.
 
Le Maroc au 48ème rang mondial
 
Ainsi, le Maroc arrive en tête des pays africains au 48ème rang mondial, avec un bond de 12 places par rapport au précédent classement, se distinguant particulièrement en termes de cybersécurité et de frais de subsistance abordables. Malgré son retard en matière d’infrastructures numériques et physiques, son attrait pour les touristes et son faible coût de la vie en font une option attrayante.
 
Sur le continent africain, le Royaume devance la Tunisie (53ème), l’île de Maurice (58ème), l’Afrique du Sud (65ème) et l’Égypte (69ème), tandis que l’Algérie se situe au 90ème rang.Dans le monde arabe, le Maroc se classe 3ème, derrière l’Arabie saoudite (44ème) et les Émirats arabes unis (45ème).
 
Quels sont les pays qui obtiennent les scores les plus élevés ?Avec un score de 0,847, le Danemark est en tête du GRWI 2023, excellant dans les infrastructures numériques et physiques (4e) et la sécurité sociale (6e). Malgré un coût de la vie élevé (94ème) et un Internet coûteux (42ème), le Danemark prospère en matière d'inclusion sociale (6ème), de qualité d'Internet (7ème), d'infrastructure électronique (7ème), d'administration électronique (5ème) et de soins de santé (3ème). Ce qui fait de ce pays un emplacement privilégié pour le travail à distance.
 
La deuxième position revient aux Pays-Bas, qui brillent en matière de sécurité sociale (2e), reflétant l'importance des droits personnels (3e) et une culture inclusive (6e). Un classement élevé dans les domaines des infrastructures numériques et physiques (8ème), de la sécurité économique (11ème) et du cyber sécurité (17ème) confirme sa solide position dans ces domaines.
 
L’Allemagne, géant économique européen, occupe la troisième place du GRWI. Elle se démarque en matière de cybersécurité (4e), notamment dans les mesures juridiques (1er), et de sécurité économique (6e), notamment en attractivité touristique (2e). Malgré des classements inférieurs en matière de sécurité globale (33ème) et d'infrastructures numérique et physique (22ème), son « abordabilité » en matière de service Internet (1er) équilibre le score.
 « Les pays les mieux classés dans l'ensemble du GRWI ont tendance à être plus chers à vivre. Pourtant, le Portugal a la plus petite distance entre ces dimensions, occupe le 6ème rang au classement général et 56ème en termes de coût de la vie, offrant le meilleur rapport qualité-prix parmi les pays, Top 10 au classement général », souligne NordLayer.