L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Forêt de “Bouhachem Jbel El Alam”: Intensification des efforts pour circonscrire l’incendie


Rédigé par L'Opinion le Mercredi 27 Juillet 2022

Face à une vague de chaleur exceptionnelle, les équipes d'intervention intensifient leurs efforts, par voie terrestre et aérienne, pour circonscrire l'incendie qui s'est déclaré lundi dans la forêt de "Bohachem Jbel El Alam", relevant des communes de Tazrout et Beni Aârouss dans la province de Larache.



Face à une vague de chaleur exceptionnelle, les équipes d'intervention intensifient leurs efforts, par voie terrestre et aérienne, pour circonscrire l'incendie qui s'est déclaré lundi dans la forêt de "Bohachem Jbel El Alam", relevant des communes de Tazrout et Beni Aârouss dans la province de Larache.

Pour faire face à ces feux, des équipes d'intervention, composées d’éléments de la Protection Civile, des Eaux et Forêts, de la Gendarmerie Royale, des Forces auxiliaires, de la promotion nationale, des autorités locales et des volontaires de la population locale, ont été mobilisées, appuyées par des engins de lutte contre les incendies, de camions citernes, d'ambulances, de véhicules de transport et de quatre avions bombardiers d'eau "Canadair".

Ces efforts ont permis de réaliser des progrès remarquables en matière de circonscription des feux, attisés par les conditions météorologiques.

Selon des sources locales de la province, quatre foyers d’incendie étaient toujours actifs mardi soir et les équipes d’intervention oeuvrent pour les maîtriser, tandis que les incendies déclarés dans les communes de Sahel et de Zaâroura ont été circonscrits.

Des mesures proactives pour protéger les vies humaines

Pour protéger la vie des citoyens, et sous la supervision directe des autorités locales, les équipes d'intervention se sont empressées immédiatement après le déclenchement de l'incendie pour assurer la sécurité des habitants des douars limitrophes aux foyers de feux, en procédant à leur évacuation à des endroits sûrs. Ainsi, environ 500 familles réparties sur 10 douars concernés par l'incendie de la forêt "Bouhachem Jbel El Alam" ont été déplacées, durant les premières 24 heures suivant le déclenchement de l'incendie, de leurs habitations de manière préventive pour parer à tout risque éventuel.

Le nombre de familles évacuées loin des zones dangereuses a été porté à 712 réparties sur 13 douars.

Les opérations d'évacuation des habitants des zones menacées par cet incendie se poursuivront en fonction de l'évolution de la situation sur le terrain et de la maitrise de la propagation du feu.

Les autorités exhortent les citoyens à respecter les consignes de sécurité, afin d'éviter qu'un autre drame ne se produise, après que deux femmes, qui n'ont pas voulu répondre aux appels des autorités locales et des forces publiques, à évacuer les maisons menacées par le feu, ont trouvé la mort par asphyxie.

Le vent et la chaleur attisent les flammes

Selon les témoignages recueillis par M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, les habitants de certains douars limitrophes à l'incendie de la forêt de Bouhachem ont souligné que le feu s'est propagé à une grande vitesse immédiatement après son déclenchement, ce qui a permis seulement à quelques uns de quitter leurs maisons.

Un citoyen du douar "Tagzart" a dit que l'incendie a parcouru une grande distance entre deux douars en l'espace de 20 minutes, un temps qui a à peine permis à un certain nombre d'habitants du douars de quitter leurs maisons et d'évacuer les personnes âgées et malades, notant que malgré l'intervention des avions "Canadair", le feu a continué de se propager en raison des vents forts, causant des dommages à plusieurs habitations.

Ahmed Wahabi, un habitant du même douar, a indiqué que l'incendie s'est propagé rapidement et a détruit sa maison, appelant les autorités à apporter de l'aide aux personnes touchées.

D'une forêt riche à un tapis de cendre

En quelques heures, la forêt dense de cette partie du parc de Bouhachem s'est transformée en cendres dispersées par les rafales de vents violentes. Un couvert forestier, composé principalement de chênes lièges et d'espèces secondaires, qui a laissé place à un paysage noir.

L'incendie a ravagé des centaines d'hectares de cette forêt, qui se caractérisait par sa grande diversité et comportait des espèces végétales et animales, considérées comme le pilier de l'économie locale, que ce soit à travers le pâturage, l'apiculture, ou la valorisation des plantes médicinales et aromatiques, en plus d'autres activités.

Les incendies de forêts ont des répercussions sur l'écosystème forestier dans sa globalité, puisqu'ils perturbent l'équilibre environnemental, privent les animaux de leurs habitats naturels et mettent fin aux services sociaux et économiques qu'offrent ces espaces naturels à la population locale.

Ce qui a compliqué la tâche des équipes d'intervention, c'est qu'elles devaient maîtriser 3 incendies qui se sont déclarés simultanément dans la province de Larache.

Il s'agit des incendies déclarés dans les forêts de "Bouhachem Jbel El Alam", "Menzla" dans la commune de Sahel, et de douar "Rmel" dans la commune de Zaâroura.

(Avec MAP) 



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News










 
Other