Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Football : La VAR au chevet de l’arbitrage !


Rédigé par La rédaction le Mardi 18 Février 2020

L’idée de recourir à la nouvelle technologie comme soutien aux arbitres remonte à 2009.



Des origines de la VAR ?

Lors des éliminatoires européennes de la coupe du monde 2010, le but de William Gallas, consécutif à une passe de la main de l’attaquant français  Thierry Henri, a qualifié la France au Mondial 2010. Il y a eu d’abord  l’introduction de la technique du ‘’Goal-line technology’’ utilisée pour déterminer si un ballon a franchi la ligne de but ou non. Ensuite, est apparue la VAR. 

L’introduction de la nouvelle technologie comme élément  de soutien aux arbitres et son opérationnalisation n’ont pas été faciles. Des ténors s’y étaient opposé, à leur tête un certain Michel Platini, longtemps barrière infranchissable, et dont l’éviction forcée des instances dirigeants le football a permis  à la VAR de faire son chemin  progressivement jusqu’à son officialisation et sa mise en pratique.

Petite leçon d’Histoire

- En 2016, l’IFAB (International Football Association Board), instance qui détermine les lois du football, autorise l’utilisation expérimentale de la VAR. Le 14 décembre 2016, lors de la demi-finale la coupe du monde des clubs de la FIFA, l’expérimentation  débute.

-Le 3 mars 2018, l’IFAB autorise le recours à la VAR en option pour les compétitions de football, l’IFAB autorise aussi l’intégration dans les lois du jeu des modifications nécessaires de même que le protocole à suivre pour l’application de la VAR.

-Le premier championnat national à utiliser la VAR est la ligue australienne, suivie en 2017-2018  par les championnats italien, allemand, belge, néerlandais et polonais.

-En 2018-2019 la Ligue 1 française et la liga espagnole intègrent la VAR.

-A partir de février 2019, la VAR est introduite par l’UEFA en Ligue des Champions pour tous les matches ainsi que pour la Ligue Europa, la phase finale de la Ligue des Nations, la supercoupe de l’EUFA et le championnat d’Europe U21.

-Le 24 février 2018, la CAF utilise la VAR lors de la supercoupe  et le 31 mai 2019 pour la finale de la Ligue des Champions.

-La VAR est utilisée pour la coupe des confédérations en 2017, la coupe du monde de football 2018 et sa version féminine 2019, la Coupe d’Afrique des Nations 2019 et à partir des quarts de finale et pour l’Euro 2020.

Quand a-t-on recours à la VAR ?

On fait appel à la VAR pour :

-Valider ou invalider un but en déterminant  si une infraction aux règles,  à même d’invalider un but, s’est produite.

-Veiller à ce qu’aucune décision clairement incorrecte ne soit prise au moment d’accorder ou de ne pas accorder un penalty.

-Veiller à ce qu’une décision manifestement incorrecte ne soit prise au moment d’exclure ou ne pas exclure un joueur.

-Veiller à ce que l’arbitre ne se trompe pas sur l’identité du joueur à avertir ou à exclure.

Quelle est la procédure à suivre ?

1-Un incident se produit. L’arbitre informe la VAR ou  la VAR recommande à l’arbitre  qu’un incident doit être analysé avant la prise d’une décision.

2-Le visionnage de la séquence vidéo à analyser par la VAR puis les arbitres assistants qui en ont la charge qui indiquent à l’arbitre, via une oreillette, ce que la vidéo montre.

3- L’arbitre accepte l’information des arbitres assistants ou du terrain et prend la décision appropriée ou demande à visionner la séquence vidéo sur le bord du terrain avant de se prononcer.

En bref, le visionnage des séquences vidéo peut être demandé par l’arbitre ou effectué à l initiative des arbitres assistants vidéo. Après analyse de la situation, ceux-ci informent l’arbitre par oreillette qui prend la décision approprié, le cas échéant, après avoir aller consulter la vidéo lui-même sur le bord du terrain.

Qui intervient dans la VAR ?

-L’arbitre  principal, un arbitre en régie en contact avec l’arbitre principal, un arbitre assistant en régies et un technicien qui traite les séquences.

Le Maroc, premier pays africain à utiliser la VAR !

L’Histoire retiendra que malgré ses injustices  en vers son football, le Maroc s’est montré fair-play et a invité la VAR à bien vouloir s’établir chez lui. Le 14 février 2020 sera retenue  comme la date de la  première utilisation de la VAR dans la Botola Pro. Elle avait déjà été opérationnelle  en demi-finale et en finale de la  Coupe du Trône.  La VAR était programmée pour le début de la saison en cours. Mais des réglages d’ordre humain et logistique ont retardé son démarrage.

Le nombre des arbitres qualifiés ?

Dans un premier temps, pour accompagner l’introduction de la VAR, la direction en charge de l’arbitrage a procède à la mise à niveau  de 46 arbitres, 23 de centre et 23  assistants. Une formation théorique puis pratique leur a permis  de s’approprier les mécanismes de la VAR.

 
Abderrahmane KITABRI

Le Maroc et la VAR, une relation conflictuelle !

Au cours de la coupe du monde 2020, la VAR n’a pas laissé de bons souvenirs aux Marocains. Des décisions prises  après avoir consulté la VAR  leur ont été  défavorables. Mais c’est lors de la finale de la Ligue des Champions 2019 que survient l’incident le plus médiatisé. Au Maroc,  à l’aller, l’arbitre central  a influencé  sur le résultat final en faveur des Espérantistes au détriment des Wydadis malgré le recours à la VAR. Lors du retour à Radès, El Karti égalise pour le Wydad mené au score1-0 à la 59ème minute. Mais le but est refusé pour hors-jeu. Or, impossible de vérifier la séquence, car la VAR  ne fonctionne pas.  La finale africaine se transforme en feuilleton médiatico-juridique qui fait le tour du monde.

Repères

La VAR ou le VAR ?
Pour les arabophones et les anglophones, le problème ne se pose pas. Ce n’est pas le cas des francophones. VAR est l’acronyme de la formule  anglaise : Vidéo Assistant Referee. En français, on dirait : Assistance vidéo à l’arbitrage. C’est le féminin qui l’emporte. Le site de la FIFA utilise la VAR comme la majorité des medias francophones.
Quel est le coût de la VAR ?
La FRMF a confié la gestion logistique et technique au groupe espagnol, leader en la matière , ’’Media-Pro’’, comme fournisseur du système  VAR pour 4 saisons. La couverture financière de chaque match avoisine  les 50000 dh, soit  l’équivalent  de 12 millions de dirhams  pour chaque saison.
L’utilisation de la VAR  a nécessité la formation des arbitres, leur accompagnement, la mise à niveau de structure  d’accueil ainsi qu’un matériel technologique ultra performant mobile.