Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Fnideq : La Zone d’activité économique de la ville se dote d’un cadre juridique


Rédigé par Hajar LEBABI le Lundi 29 Juin 2020

Le décret autorisant l’Agence Spéciale Tanger Med à créer une filiale dédiée à la gestion de la nouvelle Zone d’activité économique de Fnideq a été publié, samedi, au Bulletin officiel.



Fnideq : La Zone d’activité économique de la ville se dote d’un cadre juridique
Signé par le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, M. Mohamed Benchaaboun, le décret autorisant l’Agence spéciale Tanger Med à créer une filiale dédiée à la future Zone d’activité économique de Fnideq a été publié, samedi, au Bulletin officiel. 

Après l’arrêt définitif des activités de trafic des marchandises au poste frontalier de Trajal II, la création de la zone d’activité économique de Fnideq, s’avère comme une mesure importante visant à reconvertir les commerçants qui opéraient auparavant à Bab Sebta. En effet, «la plupart des habitants de la région, dont leur seul gagne-pain se faisait à travers les frontières de Bab Sebta, n’ont aujourd’hui aucun revenu», nous déclare Younes Baghididi, président de l’association Abtal Fnideq. «La situation devient beaucoup plus contraignante, à cause de la crise du coronavirus», ajoute-t-il.

L’une des tranches les plus touchées par cet arrêt sont les femmes-mulets de Bad Sebta qui n’ont plus de quoi subvenir aux besoins de leurs familles. «Les habitants de la région ont beaucoup d’espoir dans cette Zone économique. Ils espèrent qu’elle ouvrira de nouvelles opportunités d’emploi», affirme M.Baghididi. «Dans ce sens, elle devrait surtout garantir des emplois pour les femmes-mulets ou leur trouver d’autres alternatives», insiste-t-il.

Plusieurs investissements pour lancer la zone d’activité

Dotée d’un capital de 1 million de dirhams, la nouvelle société, baptisée «Zone d’activité économique de Fnideq», sera chargée de l’aménagement des zones d’activités commerciales, des zones franches, outre le développement, la commercialisation et la gestion des espaces à l’intérieur de ces zones. Elle se verra confier également l’aménagement et la commercialisation de projets immobiliers. 

La zone économique aura les caractéristiques d’une zone franche, et aura un espace dédié au conditionnement et à l’étiquetage des produits de gros. Des activités de loisirs telles que des espaces verts, des magasins, des cafés et des restaurants sont également prévus.

Le projet de la future Zone d’activité économique de Fnideq nécessitera un investissement de 200 millions de dirhams (études et travaux), et sera financé sur trois ans (2020-2022) grâce aux contributions du ministère de l’Intérieur (70 millions de dirhams), du ministère l’Industrie et du commerce (40 millions de dirhams), du Conseil régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima (80 millions de dirhams) et de l’Agence de développement du Nord (10 millions de dirhams).

La phase actuelle du projet se limite au nivellement du terrain et à la planification des infrastructures routières, qui ont nécessité à elles seules un investissement de 91 millions de dirhams.

Hajar LEBABI