Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Web zone

Fez Smart Factory : Nouvelle zone industrielle innovante


Rédigé par Kawtar CHAAT le Jeudi 15 Juillet 2021

Pôle d’excellence et d’influence, l’Université EuroMed de Fès (UEMF) déploie actuellement son dernier projet baptisé Fez-Smart-Factory (FSF).



Fez Smart Factory : Nouvelle zone industrielle innovante
Ce projet est développé dans le cadre du programme « Fonds de Zones Industrielles Durables (FONZID) » de l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco. Il vise à mettre en place un espace de développement d’activités industrielles avec une productivité améliorée grâce à la mise en oeuvre des concepts de l’Industrie 4.0 qui correspond à une nouvelle façon d’organiser les moyens de production.

Mis en oeuvre dans le cadre d’un partenariat entre l’UEMF, le Conseil de la région Fès- Meknès, la Branche Fès-Taza de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la société Alten Delivery Center-Maroc, ainsi que l’ADD (l’Agence du Développement du Digital), ce projet financé par le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique est une première sur le continent africain.

La grande infrastructure, aménagée sur le campus de l’UEMF, devrait générer plus de 5000 emplois. Cet objectif ambitieux sera atteint en trois phases complémentaires, dont la première sera achevée et mise en exploitation à la fin du premier trimestre 2022, précise l’université. D’une valeur de 200 millions de dirhams (MDH), l’objectif ultime de ce projet est de renforcer la productivité et la compétitivité des entreprises marocaines en les aidant à mener à bien leur transformation numérique et à s’inscrire dans une consommation plus faible d’énergie et dans la décarbonation, un défi qui devient de plus en plus inéluctable.

La zone industrielle vise également à fournir les conditions nécessaires aux unités industrielles pour réaliser une transition numérique et favoriser l’utilisation d’outils technologiques intelligents.
S’étendant sur 11 hectares, la Smart Factory de Fès comprendra un grand centre d’affaires qui accueillera 40 entrepreneurs, 30 startups, 10 sociétés d’ingénierie, cinq laboratoires de recherche et plusieurs incubateurs.

Ainsi qu’une première usine suivant le modèle Industrie 4.0 et un centre de conférences. Après sa réalisation, le projet devrait générer 5 milliards de dirhams d’investissements et plus de 5000 emplois pour les travailleurs hautement qualifiés. Dotée de la plus grande plateforme universitaire numérique du pays, l’UEMF agit comme un acteur régional et international dans l’élaboration de dispositifs innovants à travers des logiciels robustes alliant numérique, réalité virtuelle et robotique. Aujourd’hui, l’UEMF affirme son leadership, tant au niveau de ses productions scientifiques, que de ses contrats financés par l’industrie.
 
Kawtar CHAAT