L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Fatima Ezzahra El Mansouri : "Le Maroc a entrepris de grands chantiers d’infrastructures"


Rédigé par S.M le Vendredi 29 Avril 2022

Sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc s'est engagé, au cours des deux dernières décennies, dans des réformes structurelles en vue de réussir sa transition économique, sociale et écologique, a affirmé, jeudi à New York, la ministre de l'Aménagement du territoire national, de l'urbanisme, de l'habitat et de la politique de la ville, Fatima Ezzahra El Mansouri.



Fatima Ezzahra El Mansouri : "Le Maroc a entrepris de grands chantiers d’infrastructures"
Intervenant lors de la réunion de haut niveau sur la mise en œuvre du Nouvel agenda urbain initiée par l’Assemblée générale de l’ONU, Mme El Mansouri a souligné que le Royaume, à la faveur d’une vision Royale perspicace, a entrepris de grands chantiers d’infrastructures et réalisé de remarquables avancées sociales, économiques, écologiques et institutionnelles, en faisant le choix, dans sa dynamique de développement, de placer l’Humain au cœur de toutes ses politiques publiques.

Elle a cité, dans ce cadre, des projets phares comme le Port Tanger MED, la Ligne à Grande Vitesse (LGV) reliant Tanger à Casablanca, et la centrale solaire Noor Ouarzazate.

Mme El Mansouri a également relevé que conformément aux engagements pris vis-à-vis de la communauté internationale, le Maroc a élaboré et publié son premier rapport national sur la mise en œuvre du Nouvel agenda urbain, tout en réitérant la volonté du Royaume d’assurer un suivi régulier de la mise en œuvre de cet agenda.

Elle a, en outre, fait observer qu’en vertu de la constitution de 2011, le Maroc s’est lancé dans un chantier de régionalisation avancée qui ambitionne un développement économique harmonieux dans toutes les régions, notant que des schémas régionaux d'aménagement du territoire ont été élaborés pour définir le cadre général de politiques publiques convergées, et adaptées à chaque région.

La ministre a, de même, indiqué que le Maroc, conformément aux Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, a reconsidéré son modèle de développement pour le mettre en phase avec les évolutions que connaissent le pays et le monde.

Ce modèle, qui trace un chemin de développement durable à l’horizon 2035, ambitionne de garantir l'inclusion, la durabilité, et le leadership régional, a-t-elle expliqué, soulignant que les orientations du nouveau modèle de développement interviennent également pour apporter des réponses idoines aux attentes des citoyens et des territoires impactés par les effets du changement climatique et de la Covid-19, une crise que le Maroc a pu, selon elle, gérer avec courage, audace et anticipation en adoptant des mesures préventives d’urgence sur le plan socioéconomique et sanitaire.

Et de poursuivre qu'en guise de perspective et d’engagement, le Royaume a fixé comme objectif le renforcement de la promotion d’un développement urbain et durable à travers l’adoption d’un nouveau modèle de planification spatiale favorisant une lecture prospective des territoires à l’horizon 2050.

Evoquant la question du logement, Mme El Mansouri a indiqué que le Maroc a mis en œuvre ces deux dernières décennies, des programmes soutenus par l’Etat (Villes sans bidonvilles, programme conventionné de logement social…), pour faciliter l’accès à un logement décent visant à améliorer le cadre de vie des citoyens.

Elle a, par ailleurs, signalé que le Royaume, riche d’une mémoire séculaire basée sur les principes de diversité culturelle et de tolérance, a entrepris un large programme de préservation de son patrimoine à travers également la réhabilitation et la sauvegarde des médinas, des Ksour et des Kasbahs, ajoutant que le Maroc a aussi mis en place un programme global de transformation numérique des villes et des aires urbaines fonctionnelles.

"En sa qualité de membre du conseil exécutif de l’ONU-Habitat, le Royaume renforcera davantage sa coopération avec tous les Etats membres et les parties prenantes du nouvel Agenda urbain, particulièrement dans notre région africaine", a-t-elle encore indiqué.

La réunion de haut niveau sur la mise en œuvre du nouvel agenda urbain, à laquelle participent des Etats membres de l’ONU et des acteurs locaux et non-étatiques, se fixe pour objectif notamment de positionner le nouvel agenda urbain comme une feuille de route pour accélérer la mise en œuvre de l'Agenda 2030, notamment l'Objectif de développement durable 11 (ODD 11).

Adopté lors de la Conférence des Nations Unies sur le logement et l'urbanisation durable (HABITAT III), qui s'était tenue à Quito, en Équateur, en 2016, le Nouvel agenda urbain est un document orienté vers l'action qui établit des normes mondiales de réalisation en matière de développement urbain durable.

(Avec MAP)