Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Événements de Sebta : la MAP fustige la couverture «sélective» de l’AFP


Rédigé par la rédaction le Samedi 22 Mai 2021

Le bureau de l’AFP à Rabat a une longue histoire avec le Maroc, a indiqué l’Agence MAP, ce samedi, dans une dépêche, en réaction au traitement de l’Agence française des événements de Sebta et Mellila.



Des migrants font face à un soldat espagnol après leur arrivée par la mer à Sebta (Ph. AFP).
Des migrants font face à un soldat espagnol après leur arrivée par la mer à Sebta (Ph. AFP).
La couverture des événements de Sebta par les envoyés «très spéciaux » de l’Agence France Presse (AFP), procède de cette démarche peu éthique de vouloir diaboliser le Maroc et saboter son image à la fois aux yeux des Européens et aux yeux d’une certaine élite marocaine friande de lire l’actualité de son pays à travers les médias de l’hexagone, a souligné la MAP.
 
Celle-ci ajoute que l’AFP s’est vite lancée dès la première dépêche dans une logorrhée accusatrice, laissant croire que le Maroc a laissé délibérément passer les migrants, en représailles à la décision de Madrid d’accueillir, dans des conditions obscures, le chef des séparatistes du polisario pour le soigner dans ses hôpitaux.  Dans ce sens, l’Agence de presse marocaine, accuse que le verdict de l’AFP était préétabli : «les autorités marocaines sont accusées d’avoir « délibérément » ouvert les vannes du flux migratoire massif vers Sebta».
 
Epinglant sa posture de donneur de leçons, la MAP a noté que l’AFP qui a procédé à un «traitement asymétrique et sélectif flagrant», «n’a pas jugé utile pour ses lecteurs de rendre compte d’une vidéo montrant des gardes civils espagnols jeter à la mer des migrants, à coups de matraques».
 
L’Agence Maghreb Arabe Presse a également épinglé le traitement du dossier du Sahara par l’AFP, soulignant que ses correspondants à Alger installent la pseudo « RASD » dans leurs dépêches «sans prendre les précautions d’usage en spécifiant qu’il s’agit d’une entité autoproclamée, non reconnue par la communauté internationale». L’article MAP affirme ainsi que le traitement des événements de Sebta dénote d’une hostilité devenue systématique quand l’AFP évoque le sujet Maroc. «Le traitement médiatique réservé par l’AFP à la crise migratoire, dont l’Europe partage une responsabilité majeure, a pris la forme d’un véritable matraquage», précise-t-on.
 
Cela dit, la dépêche a noté que le traitement de l’Agence française «des différents évènements qui se déroulent sous nos latitudes a très souvent évolué au gré des opinions et des convictions de ses correspondants, militant pour une cause ou une autre», sans pouvoir se contenter «de décrire tout simplement les faits, tous les faits en respectant la déontologie». Une critique qui rappelle la couverture de l’AFP de l’opération de nettoyage de la zone tampon d’El Guerguarat, menée par les FAR. Cette dernière avait décidé de gober la propagande Polisarienne et de présenter des tirs imprécis de harcèlement et de «dé-frustration», comme une attaque aux missiles sur le Poste frontalier d’El Guergarate.
 
In fine, la MAP écrit noir sur blanc qu’on «aura tout vu et tout entendu… sauf la vérité dans ce travail cyniquement orienté pour servir les desseins cachés d’une agence de presse en perte de repères».

  


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 27 Novembre 2021 - 19:50 Voici les nouvelles conditions d’accès au Maroc