Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Essaouira : La Scala portugaise, mythique et incontournable


Rédigé par Mohamed LOKHNATI le Mardi 8 Septembre 2020

Forteresse édifiée au 18ème siècle, la Scala est le témoignage architectura et historique de la domination portugaise. Elle fait partie des sites touristiques prisés de la ville surnommée Mogador



Essaouira : La Scala portugaise, mythique et incontournable
De ses remparts de plus de 200 mètres de long et de son bastion rond à l’angle nord de la fortification, où l’arsenal de canons vise encore quelques envahisseurs d’une autre époque, tout visiteur peut dominer facilement l’océan et les vagues qui viennent se briser sur les rochers. Vue imprenable sur les îles, la ville, le lieu est idéal pour prendre toute la mesure de l’emplacement de la ville, surplombant la mer et battue par les vents, se réjouit de nous déclarer une source de la direction régionale de la culture. C’est à cet endroit d’ailleurs que fût tournée une scène mythique du film «Othello» d’Orson Welles, ainsi que des scènes de la série «Games of Thrones», précise-t-elle.

Pour protéger cette richesse, souligne pour sa part un professionnel du tourisme à Essaouira, le sultan Mohammed ben Abdellah fit à l’époque appel à l’architecte français Theodore Cornut, pour protéger la ville à l’aide de remparts équipés de canons. L’architecte français mit 3 ans pour construire la Scala de la Kasbah et la Scala du port, plateformes élevées sur un mur avec des créneaux qui servaient pour la défense l’ancienne Mogador.

Véritable muraille défensive qui permettait de stocker les armes et les munitions, la Scala de la kasbah servait à repousser les attaques des ennemis par la mer. Construite en 1765 par Théodore Cornut, élève de Vauban, elle est composée de pierres de taille importantes qui s’élèvent à 200 mètres de hauteur, permettant de disposer d’une vue unique sur la ville et l’Océan.

C’est cette même forteresse qui avait servi de décor pour le tournage du film Othello.

La Scala du port, quant à elle, est composée de deux batteries, et se divise en deux ailes fortifiées dont l’une derrière la Porte de la Marine et l’autre au-dessus des magasins du port. Construite sur les restes du château portugais « Castello Real », la scala du port dispose d’un escalier permettant d’accéder au sommet de la muraille, qui autrefois la défendait avec sa batterie coiffée d’une tour à signaux.

Elle offre une vue imprenable sur la ville et les îles purpuraires.

Chacune des Scalas est équipée de canons espagnols faits de bronze et de cuivre fabriqués à Séville ou à Barcelone entre 1743 et 1782, mentionne un guide très connu à Mogador. Ils mesurent plus de 3 mètres de long pour être en mesure de lancer des boulets de 10 livres à plus de 1000 mètres afin d’éviter que pirates ou envahisseurs n’y trouvent refuge. 

Traversant les siècles, Essaouira a su préserver son patrimoine historique et nombre de ses visiteurs se rendent dans la cité des vents pour y découvrir son passé, son architecture et ses impressionnantes scalas.

Abritant autrefois de nombreux magasins dans lesquels on pouvait trouver des vivres et des munitions, elles sont désormais transformées en boutiques d’objets artisanaux dans lesquelles l’on pourrait aujourd’hui découvrir la beauté et la délicatesse de l’artisanat souiri.

Mohamed LOKHNATI