Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Erreur lors de l’étude préliminaire du vaccin AstraZeneca : Quid de l’efficacité ?


Rédigé par La rédaction le Jeudi 26 Novembre 2020

AstraZeneca et l’université d’Oxford ont reconnu une erreur de fabrication de leur vaccin anti-Covid, ce qui soulève des questions sur les résultats préliminaires. Le Maroc a conclu un accord avec le laboratoire AstraZeneca pour l'acquisition de 17 millions de doses, avec une option d'achat facultative de 3 millions de doses en cas de besoin. Une source proche du dossier nous a donné les éclaircissements suivants…



Après avoir dévoilé des résultats préliminaires, le groupe pharmaceutique AstraZeneca et l’université d’Oxford, ont reconnu une erreur majeure dans le dosage du vaccin reçu par certains participants à l’étude. Qualifié de «très efficace», affichant un pourcentage d’efficacité de 70%, le vaccin fait maintenant l’objet de nombreux questionnements des experts.

Contactée par nos soins, une source proche du dossier, nous confirme qu’en effet, AstraZeneca a fait une erreur de volume, précisément dans le processus de remplissage des flacons du vaccin. Et de préciser que chaque flacon contient 5ml couvrant 10 doses de vaccins (soit 0.5ml par dose). En injectant 0.25ml sur la première dose ensuite 0.5ml la deuxième, AstraZeneca a obtenu 90% d’efficacité, précise-t-on de même source.

Ces mêmes explications ont été affirmées par Mene Pangalos, vice-président exécutif d'AstraZeneca, dans une interview à Reuters, «en analysant les résultats, les scientifiques se sont aperçus que l'efficacité était presque maximale chez les patients qui n'ont reçu qu'une dose partielle, quand elle n'était que de 62% pour ceux qui se sont vu inoculer les deux doses», a-t-il déclaré, ajoutant que «cela résultait d'une erreur de dosage réalisée par une entreprise contractuelle».

Dans une déclaration à la presse, Sarah Gilbert, professeur de vaccinologie et directrice de l'équipe à l'université d'Oxford, a déclaré qu’ils vont «mener une enquête détaillée pour comprendre exactement pourquoi nous obtenons une meilleure efficacité avec une demi-dose».

Cela dit, notre source rassure que ce problème n’a «absolument» rien à voir avec l’efficacité du vaccin, soulignant que le groupe pharmaceutique pourra livrer ses vaccins comme prévu avec les mêmes volumes.

Il convient de noter que le vaccin Oxford-AstraZeneca s'annonce moins cher et plus facile à stocker que les solutions produites par Moderna ou Pfizer. Le groupe a annoncé son intention de produire près de 3 milliards de doses l'année prochaine.