L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



International

Eradication de la poliomyélite : Une victoire après trente ans de combat


Rédigé par Wolondouka SIDIBE le Mardi 1 Septembre 2020

La Commission régionale de certification pour l’Afrique déclare que la Région africaine de l’OMS est exempte de poliomyélite après quatre années sans aucun cas grâce à un leadership résolu et un important travail d’innovation, lesquels ont contribué à faire barrage au poliovirus sauvage dans la Région.



Eradication de la poliomyélite : Une victoire après trente ans de combat
En pleine crise sanitaire de Coronavirus, l’Afrique vient de signer une victoire sans précédent. Il s’agit de l’éradication du poliovirus sauvage communément appelé la poliomyélite. Une maladie qui touche principalement les enfants de moins de 5 ans. Une victoire qui serait célébrée en toute pompe n’eut été Covid-19 qui continue de se propager sur le continent.

Et c’est l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui vient de certifier que le continent africain est désormais libre du virus de la polio, quatre ans après l’apparition des derniers cas dans le Nord-Est du Nigeria, région dévastée par un conflit contre les jihadistes de Boko Haram.

D’habitude, il faut normalement attendre trois ans sans cas déclaré pour obtenir la certification de l’OMS, mais l’organisation onusienne a préféré attendre quatre ans cette fois, pour être sûre à 100 % qu’il n’y a plus de danger.

En la matière, l’Afrique revient de loin. Déjà, en 1988, l’OMS dénombrait 350.000 cas à travers le monde et plus de 70.000 cas rien qu’en Afrique en 1996. Epicentre de la maladie dans le monde au début des années 2000, le Nigeria, géant africain de 200 millions d’habitants, figurait encore il y a peu aux côtés de l’Afghanistan (29 cas en 2020) et le Pakistan (58 cas).

Maladie endémique

Provoquée par le poliovirus sauvage (PVS), la poliomyélite est une maladie infectieuse aiguë et contagieuse qui touche principalement les enfants, attaquant la moelle épinière et pouvant provoquer une paralysie irréversible. Elle était endémique partout dans le monde, jusqu’à la découverte d’un vaccin dans les années 1950. Les pays les plus riches y ont eu rapidement accès, mais l’Asie et l’Afrique sont restées longtemps d’importants foyers infectieux. Ce qui a constitué en son temps de vifs débats entre scientifiques, économistes et dirigeants. Les mêmes inquiétudes risquent de se poser aujourd’hui quant au vaccin qui pourra guérir de Coronavirus.

Car c’est grâce à une prise de conscience collective et à d’importants efforts financiers (19 milliards de dollars sur 30 ans) que la poliomyélite a été vaincue. Et c’est à juste raison que s’exclame Dr Tunji Funsho, du comité Polio Nigeria de l’association Rotary International quand il affirme : « c’est une formidable victoire, une délivrance », avant d’ajouter « cela fait plus de 30 ans que nous avons lancé ce défi. Dire que je suis heureux, c’est un euphémisme ! ».

Pour en arriver là, il a fallu un énorme travail avec les chefs traditionnels et religieux pour convaincre les populations de faire vacciner leurs enfants. En effet, dès 2009 l’émergence du conflit contre Boko Haram a douché les espoirs d’avoir enfin éradiqué la maladie, puisqu’en 2016, quatre nouveaux cas de poliomyélite étaient enregistrés dans l’Etat du Borno (Nord-Est), foyer de l’insurrection jihadiste.

Avancée sanitaire

A l’époque, environ 400.000 enfants étaient hors d’atteinte de toute campagne médicale à cause des violences. Cette situation exposait les enfants à toutes les maladies dont la poliomyélite.

Du côté de l’OMS, les bonnes nouvelles émanant du continent ne s’arrêtent pas là puisque la République démocratique du Congo a annoncé mardi la fin officielle d’une meurtrière de l’épidémie de rougeole qui a emporté, en 25 mois, plus de 7.000 enfants de moins de cinq ans. Le Togo a annoncé aussi, lundi dernier, être le premier pays africain à avoir définitivement éradiqué de son territoire la Trypanosomiase humaine africaine (THA), plus connue sous le nom de « maladie du sommeil ».

Cependant, des médecins restent inquiets de l’impact de la pandémie de coronavirus sur les activités de surveillance d’autres épidémies. Dans plusieurs pays du continent, les campagnes de vaccination, notamment de la polio, ont été interrompues en raison des restrictions de mouvement, mais l’OMS a appelé à leur reprise dès que possible. Continent le moins touché par le Covid-19 après l’Océanie, l’Afrique a officiellement recensé 1.196.539 cas de nouveau Coronavirus, dont 27.990 décès.

Toujours est-il que pour l’OMS, et grâce aux efforts déployés par les gouvernements, le personnel soignant et les communautés, plus de 1,8 million d’enfants ont été sauvés de cette maladie. Ce qui fait dire à son Directeur général, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, que « la victoire sur le poliovirus sauvage en Afrique est l’une des plus grandes réalisations de santé publique de notre temps qui nous encourage tous vivement à finir d’éradiquer la poliomyélite dans le monde ».
 
Wolondouka SIDIBE



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 5 Octobre 2022 - 17:07 L’Europe affiche son soutien aux Iranien(ne)s







🔴 Top News










 
Other