L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Enseignement: Le Plan de Benmoussa pour rattraper le temps scolaire perdu


Rédigé par Mina Elkhodari Mercredi 29 Novembre 2023

La réunion tenue, mardi, entre le ministre de l’Education nationale, Chakib Benmoussa, et les représentants des parents d’élèves a permis de parvenir à des mesures concrètes pour rattraper le temps scolaire perdu suite aux grèves des enseignants. Détails.



A l’heure où la colère des enseignants semble s’apaiser, voici venu le temps d’établir un nouveau plan pour rattraper le temps scolaire perdu suite aux grèves des enseignants. Lesquelles ont coûté au secteur plus de 8 millions d’heures de classe en trois mois, hypothéquant le futur de quelque 7 millions d’élèves. C’est dans cette optique que le ministre de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, s’est réuni mardi 28 novembre avec les instances représentatives des associations des parents et tuteurs d’élèves.

Cette réunion intervient à peine 24 heures après la décision du gouvernement de geler le nouveau Statut unifié des fonctionnaires du ministère de l’Education nationale, en attendant sa révision.

 « Ladite réunion, tant attendue, nous a permis de faire part de nos propositions concernant les mesures d’urgence à mettre en place pour garantir le retour des élèves en classes, en premier temps, et pour rattraper leur temps scolaire perdu depuis septembre », nous a indiqué Nourredine Akkouri, président de la fédération nationale des associations des parents d’élèves du Maroc (FNAPEM). Notre interlocuteur n’a pas manqué d’exprimer l’inquiétude des élèves quant à l’achèvement du programme scolaire, surtout à l’approche de la fin du premier semestre de l’année.
 
 
Soutien scolaire VS prolongation des cours
 
Comme déjà attendu, les représentants des parents d’élèves ont appelé à annuler les vacances scolaires de décembre et de mars pour permettre aux élèves du baccalauréat de rattraper les cours. Question de garantir l’égalité des chances entre les élèves de l’école publique et ceux de l’école privée, lesquels poursuivent, jusque-là, leurs études de façon normale.

Dans ce sillage, la tutelle s’est engagée à lancer un Plan national de soutien éducatif au profit des élèves des établissements scolaires publics de toutes les régions du Royaume. Lequel va se solder par la programmation des cours de soutien et de rattrapage, notamment pour les élèves de première et de deuxième année du baccalauréat.

Ainsi, un soutien pédagogique sera fourni, lors des prochaines vacances scolaires, aux élèves, qui le souhaitent, afin de leur aider à achever la première partie du programme pédagogique. A cet égard, la fédération exige de programmer plutôt des cours en présentiel qu’à distance, de façon à profiter aux élèves du milieu rural aussi.

En ce qui concerne les élèves d’autres niveaux, la fédération a plaidé pour le prolongement pure et simple de l’année scolaire jusqu’à juillet. Une proposition que le ministère a promis de prendre en considération dans son Plan d’urgence, lequel exige, pour apporter ses fruits, le retour rapide des enseignants dans les classes en vue de s'acquitter de la noble mission qui leur incombe.








🔴 Top News